AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Can’t stop thinking of your diamond mind ft nessa

avatar

à philadephie depuis : 24/12/2018

pétales tombées : 0

fleurs cueillies : 101


faceclaim : ariela barer

crédits : artacide, abbey road


occupation : Assistante professeur



message posté : Ven 11 Jan - 20:30



Elle t'avait dit qu'elle t'aimait bien, qu'elle voulait pas te blessée et t'y avais cru, tu voulais plus être blessée par personne, tu voulais qu'elle aussi te prenne dans ses bras et t'embrasses. Peut-être que tu voulais plus, peut-être que tu voulais qu'elle s'occupe de toi comme Eirlys le faisait, les câlins, les baisers, les sourires, les caresses. Tu voulais qu'elles te câlinent ensemble, tu voulais qu'elles t'aiment ensemble. Tu sais pas comment Nessa le prendrait, elle était amoureuse de Eirlys, tu l'avais senti, mais de toi ? Pas encore, pas vraiment, tu l'avais eut furtivement dans tes bras et puis tu avais eut peur d'être de trop, tu voulais pas qu'elle se sente attaquée par toi, tu voulais pas qu'elle pense que t'étais là pour la forcée à quoi que ce soit. Elle dormait dans la chambre que Kai avait laissée à l'abandon pour s'installer avec Wolf dans vôtre appartement, t'avais rit, c'était pas vraiment officiel, mais les affaires disparaissaient de plus en plus de la chambre pour apparaître par magie dans l'appartement. Toi ? Tu dormais avec Eirlys et parfois sur le canapé, tu voulais pas gêner Nessa, tu voulais pas qu'elle pense que tu n'aimais qu'Eirlys, tu voulais pas faire comme si tu en aimais une plus que l'autre. Peut-être qu'Eirlys avait une place plus profonde dans ton cœur, plus que Nessa pour l'instant, mais tu voulais rendre Nessa heureuse, tu voulais qu'elle se sente bien, à l'aise, à sa place. Tu savais pas quoi lui dire, souvent tu te retrouvais sans voix, parce qu'elle était jolie, parce que t'avais le cœur qui faisait mal quand elle te regardait à peine. Alors t'avais décidé, ce matin, t'avais verser son café à Eirlys et fait son petit déjeuner aussi avant qu'elle ne parte à l'école et t'étais restée à la maison, que Nessa se repose, et t'avais commencer à faire son petit déjeuner pour elle aussi, des pancakes, du beurre, du sirop d'érable, du jus d'orange et des fraises. T'avais décidé de lui faire plaisir et t'avais tout mis sur un plateau, peut-être que c'était trop ? Une fleur, des serviettes, un verre d'eau aussi au cas où et puis du bacon de poulet aussi, tu voulais qu'elle soit bien nourrie et heureuse, tu voulais qu'elle t'apprécie aussi peut-être. T'avais pousser doucement la porte de la chambre, le plateau repas sur le meuble de chevet, et t'avais ouvert un peu les fenêtres, tu voulais pas l'éblouir, juste laisser doucement la lumière rentré dans la chambre. « Good morning. » Doucement, ta main qui caresse sa joue, ses cheveux. « Pancakes, maple syrup and chicken bacon, and pressed orange juice. I hope that's okay. » Un petit sourire, doux, tu voulais pas en faire trop mais elle était vraiment mignonne et jolie.
AVENGEDINCHAINS

_________________
I'm selfish, impatient and a little insecure. I make mistakes, I am out of control and at times hard to handle. But if you can't handle me at my worst, then you sure as hell don't deserve me at my best.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

à philadephie depuis : 03/01/2019

pétales tombées : 0

fleurs cueillies : 54


faceclaim : alisha boe

crédits : uc.



supermarket flowers' files
marque d'âme:
animal totem:
fleur préférée:
message posté : Sam 12 Jan - 14:07



La fatigue est encore présente dans ton corps. Le sort d'Eirlys qui fait encore effet. Tes souvenirs qui apparaissait comme ça. Il fallait juste que tu touches, regardes un objet ou alors une simple phrase. Et un souvenir qui arrive comme ça. C'est fatiguant. Un sort puissant pour défaire celui de ta mère. Elle t'avait jeté un sort pour oublier Kai, pour oublier ton frère, pour oublier l'existence du phoenix, pour oublier son plan de détruire les mortels. Ça avait réussi. Tout avait réussi, même si elle était morte. T'as oublié ton frère. T'as vécu en oubliant que tu connaissais l'existence de la créature la plus puissante de cette planète. Elle a réussi parce que ses deux enfants avaient réaliser son rêve : plus aucun mortel sur la planète, les créatures magiques libérées. Tu l'avais juste aidé, t'es pas un phoenix après tout.  Tout tes souvenirs qui remontent à la surface, ça t'épuise. Tu dors toute la journée. Réaction normale à ce sort. Ça devrait bientôt se terminer. Ils ont tous presque là. La lumière de jour qui entre dans la pièce. Tu sens les rayons du soleil sur ta peau.Tu grognes un peu. Tu met ta couette au dessus de ta tête. Trop de lumière d'un coup. Il t'a fallu quelques secondes pour t'y habituer. Ta tête qui sort enfin de sous la couette.  Tu te réinstalles correctement et tu sens quelqu'un venir à côté de toi. Tu te blottis un peu contre Aurora. Tu le sens que c'est elle. T'as reconnu son odeur. « Good morning. » La main dans sur ta joue. Tu ronronnerais presque. T'aimes ce genre de geste. Tu t'y es habitué un peu trop vite. « Morning. » T'as une petite voix. Parce que t'es pas réveillé. Mais t'as un petit sourire parce que t'es contente de la voir. Tu te redresses., te blottis contre elle, alors qu'elle te montre le plateau repas. « Pancakes, maple syrup and chicken bacon, and pressed orange juice. I hope that's okay. » Tu souris. Pas un petit sourire. Un grand. Un de ceux qui sont sincères. C'est sans doute l'une des rares fois que tu souris comme ça. « That's so so soooo okay. » T'as un petit rire. Ta langue qui passent sur tes lèvres. Un petit déjeuner de rêve, de reine. T'as jamais eu l'habitude de ça, mais ça fait quand même du bien. Tu prends une bouche de chaque chose qu'il y avait sur ce plateau. « You're really a good cooker. » T'as un sourire. Tu déposes un rapide baiser sur la jour de Aurora. « You want to taste it ? » Tu découpe un morceau et lui tends. T'as toujours cet énorme sourire sur ton visage. « You're so nice with me. » Tu baisses un peu les yeux. Tu rougis un peu. Beaucoup même. Merde, c'est bien la première que tu ressens ça. Même avec Eirlys, t'avais pas ressenti ça. C'était juste de l'attraction physique. Là, c'était autre chose. « I love you. » Tu l'as dit timidement, mais tu l'as dit. Tu poses ta tête contre son épaule. Tu sais pas comment elle va réagir, tu préfères pas voir sa réaction.
AVENGEDINCHAINS

_________________
 She was a genius of sadness   immersing herself in it;
For tears I’ve shed Once more in pain  From my heart I’ve bled Feeling terribly slain Hoping I’m not dead Standing in the rain Everyone read her the same; but feel about her differently. she isn’t a story strange, but a poetry unexplained.by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

à philadephie depuis : 24/12/2018

pétales tombées : 0

fleurs cueillies : 101


faceclaim : ariela barer

crédits : artacide, abbey road


occupation : Assistante professeur



message posté : Sam 12 Jan - 18:52



Tu voulais la rendre heureuse, tu voulais tout faire pour qu'elle te regarde avec des yeux amoureux, le genre de regard que ton frère donne à Kai, le genre de regard que tu ressens quand Eirlys descend tes courbes. C'est le genre de regard qui promet quelque chose, qui te dit que tu ne seras plus jamais seule un regard qui te dit qu'elle t'aime, que rien n'était plus fort que ça. Tu voulais que Nessa te regarde comme si t'étais une des merveilles du monde, mais tu l'étais pas, tu le savais, t'essayais de te cacher au maximum quand elle était là, tu savais qu'elle se sentait mal, qu'elle voulait sortir, qu'elle se sentait emprisonnée dans cet appartement mais Eirlys faisait ses expériences, elle voulait savoir et elle avait compris, sa mémoire altérée, c'était la sœur de Kai, sa grande sœur, tu devrais pas être si choqué, ses yeux qui avaient ces reflets dorés déjà à l'origine et ensuite totalement d'ors. Tu voulais juste qu'elle t'apprécie, t'avais l'impression d'être une tortionnaire, parfois, souvent, tu voulais aussi qu'elle soit libre de ses actes, libre de tout et en même temps t'avais peur qu'elle parte, s'en aille, ne revienne jamais, elle ne te devrait plus rien, elle pouvait brisé ce lien qu'elle ne voulait pas, tu lui avais rien dire, l'imprégnation, tu voulais pas lui faire peur, l'obligée et la culpabilisée c'était hors de question, tu voulais pas qu'elle pense que t'étais une crétine qui pensait qu'elle t'aimait aussi parce que c'était pas le cas, pas encore, peut-être jamais, alors tu disais rien c'était mieux pour elle, peut-être mieux pour toi. Le petit déjeuner, tu sais qu'elle dort encore, que ça ne va pas du tout pour elle, elle a retrouvé son frère qu'elle avait oublier, elle avait besoin de dormir, beaucoup et puis tout ses souvenirs lui revenait petit à petit, tu te détestais de la réveillée comme ça tu voulais qu'elle se sente bien avec toi. Le petit déjeuner, un peu tout ce que tu savais qu'elle aimait, du sucré, un peu de salé, du jus d'orange pour sa force et son énergie, une fleur, douce, un verre d'eau. Tu voulais qu'elle se sente aimée, chouchouter, tu voulais peut-être aussi gagner son amour comme ça, peut-être que tu voulais que ça marche, mais ce n'était pas de toi qu'elle tomberait amoureuse, c'était de Eirlys, tu le sentais, tu sentais son attirance envers elle et t'avais souvent envie de pleurer. Peut-être que tu te concentrais seulement sur les choses négatives, peut-être, mais qui pouvait te blâmer ? Une petite masse qui se cache du soleil, t'as un sourire, tu lui dit bonjour, caresse sa joue, ses cheveux. T'as un sourire, elle te dit bonjour aussi, tu lui annonces son petit déjeuner, ce qu'il comprend, t'espère que c'est assez, peut-être qu'elle en veut plus ? Moins ? Tu sais pas vraiment. Elle sourit, grand sourire, t'as toujours peur que ce soit pas assez, trop fade, pas assez bien cuit. « Oh no. » Un couinement, t'as oublier les œufs, tu te mords la lèvre, un peu trop fort. « I'm sorry I forgot the eggs. » Tu te sens nulle, c'était pas un vrai petit déjeuner sans œufs brouillés ou au plat, t'étais nulle, terriblement nulle. Elle te dit que t'es une bonne chef, tes joues qui rougissent doucement. « I only know the basics. » Un petit rire, tu sais que t'es pas vraiment bonne, parfois des trucs brûlent, t'as du mal à te concentrer longtemps. Elle te demande si tu veux goûter, t'as les rougeurs sur tes joues qui grandissent, elles embrassent tes joues, ton nez. T'ouvres la bouche, doucement, un morceau de pancake qui y atterri. C'était pas mal, tu pouvais faire mieux, tu le savais. Elle rougit, tu le vois, t'as un couinement, elle était mignonne, tu la voulais, toute entière, t'avais envie de la manger. Tu trouves rien à dire, tu trouves rien à dire parce oui, t'étais gentille avec elle, sa tête sur ton épaule, elle t'as dit qu'elle t'aimait, t'as un grognement, profond, tu l'aimes aussi fort, t'as un couinement aussi, tes yeux qui deviennent violet, un peu trop. « I love you too. » Tu peux pas dire le contraire, tu l'aimes, fort. T'as ta main dans ses cheveux tu lui redresse la tête, tu veux pas l'embrasser, pas lui faire peur, alors tu poses doucement tes lèvres sur son front, sur sa joue et c'est tout, rien de plus. « Eat, you need energy to live. » Un rire. Tu restes sur le bord, du lit, tu veux pas t'imposer. « So, do you want anything else ? Like food ? You can go outside today if you want you know, I don't want you to feel like you're a prisoner. » Tu l'avais senti ce sentiment, t'avais pas aimer ça, tu voulais pas avoir un mauvais rôle.
AVENGEDINCHAINS

_________________
I'm selfish, impatient and a little insecure. I make mistakes, I am out of control and at times hard to handle. But if you can't handle me at my worst, then you sure as hell don't deserve me at my best.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

à philadephie depuis : 03/01/2019

pétales tombées : 0

fleurs cueillies : 54


faceclaim : alisha boe

crédits : uc.



supermarket flowers' files
marque d'âme:
animal totem:
fleur préférée:
message posté : Sam 12 Jan - 23:16



T'avais l'impression que tu passais tes journées à dormir ces derniers jours. Ce n'était pas une impression. Tu le faisais. Tu dormais pour que ton corps puisse reprendre toutes tes forces. Et quand ce fut le cas, Eirlys qui a fait son sort. Ça te fatigue parce que les souvenirs t'apparaissent comme ça, sans vraiment que tu ne puisse le contrôler. Des visions heureuses où tu te voyais t'occuper, jouer avec bébé Kai. Ca te fait plaisir de revoir ses souvenirs, mais ça te fait mal de les voir, de le revoir. Parce que t'avais oublié tout ça, parce que t'avais oublié à quel point tu l'avais aimé. Les souvenirs qui te fatiguent le plus, ce sont ceux où ta mère apparaissent. Tu vis à nouveau la scène. Tu revis ses expériences. C'était fatiguant. Et tu n'as vécu que quatre années comme ça. Tu n'imagines pas à quel point ça pouvait être difficile pour ton petit frère. Tu dors la journée, parce que la nuit t'as ces cauchemars. La lumière dans la pièce. On te réveille, Aurora. Elle avait même préparé un petit déjeuner. T'étais pas du genre à aimer te faire réveiller, mais là c'était tout de même très agréable. « Oh no. » Un couinement. Tu la regardes. Tu pensais que t'avais fait quelque chose de mal. T'avais pas le droit de parler, de lui parler ? Tu t'es un peu recroquevillé, t'as ramené tes jambes vers toi, t'étais tendue. « I'm sorry I forgot the eggs. » Ton cerveau a cessé de fonctionner. T'as eu un rire nerveux. Tu t'étais affolée pour rien, juste pour des œufs oubliés dans un petit déjeuner déjà bien copieux. « Well even without eggs, it looks delicious. » Tu tournes légèrement la tête, tu lui souris. Un petit sourire, mais ça en restait un. Tu commences à manger. Ton estomac est plus qu'heureux à cet instant. Enfin quelque chose qui ressemble à un vrai repas. En même temps tu n'as pas grand chose avec quoi la comparer. Donc ouais, tu la complimente. Elle est bonne cheffe, bonne cuisinière. T'en voudrais plus, mais t'as pas envie de l'embêter avec ça. C'était bien assez avec tout ce qu'il y avait sur ce plateau.  « I only know the basics. »  Elle rit et tes lèvres s'agrandissent. Tu la regardes attentivement et tu vois le rouge qui s'est installé sur ses joues, sur son nez aussi. C'était adorable. Tu rougis lorsqu'elle prend le morceau de pancakes dans sa bouche. Tu manges, tu t'installes confortablement contre elle. Tu te blottis. Elle dégage cette chaleur apaisante, rassurante. T'es bien contre elle. Tu l'aimes. Ouais, ça y est tu l'as dit, c'est enfin sorti. T'ose pas la regarder. Elle a grogné. Peut-être que ce n'était pas le cas. Kai s'était peut-être trompé sur cette histoire d'âme sœur. « I love you too. »  Tes joues sont en feu. Tu sens les battements de ton cœur. T'as un petit rire. Ce genre de rire qui est un peu trop heureux. Tu te sens vraiment contre elle. Tu fermes les yeux lorsqu'elle passe ses mains dans tes cheveux, lorsque ses lèvres entre en contact avec ton frère. T'as pas pu t'en empêcher, t'as ronronné comme un chaton. « Eat, you need energy to live. » T'as eu une petite moue, mais tu t'es redressé, t'as fini le plateau repas qu'elle t'a préparé. Le moue qui reste sur ton visage lorsqu'elle s'éloigne, lorsque la louve s'en va sur le bord du lit. Tu te rapproches, t'as ce besoin d'être à ses côtés. « So, do you want anything else ? Like food ? You can go outside today if you want you know, I don't want you to feel like you're a prisoner. » Tu arrêtes de bouger. T'as pas pu t'empêcher de sourire. « Can we go outside ? » C'était sans doute un peu trop spontanée.« Just for a walk. »  Tu la regarde, tu la supplie rien qu'avec tes yeux. « I need to breath some fresh air. » T'es resté que quelques jours à l'intérieur de l'appartement, mais tu n'en pouvais plus. T'as l'impression de tourner en rond. T'as l'impression d'être un poisson rouge. Et puis, t'as pas envie qu'on te garde enfermé comme un cobaye. Pas encore une fois. « And I want to buy a gift for Kai. » Une moue, encore. Comme pour l'amadouer. C'était sincère. Tu voulais vraiment faire cette sortie, cette balade, ce cadeau pour ton frère. Un cadeau pour te faire pardonner. Tu regardais Aurora avec des yeux de chiens battus.
AVENGEDINCHAINS

_________________
 She was a genius of sadness   immersing herself in it;
For tears I’ve shed Once more in pain  From my heart I’ve bled Feeling terribly slain Hoping I’m not dead Standing in the rain Everyone read her the same; but feel about her differently. she isn’t a story strange, but a poetry unexplained.by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

à philadephie depuis : 24/12/2018

pétales tombées : 0

fleurs cueillies : 101


faceclaim : ariela barer

crédits : artacide, abbey road


occupation : Assistante professeur



message posté : Lun 14 Jan - 21:22



Nessa. Elle était belle, un peu trop belle pour toi d'ailleurs. Nessa elle avait des seins fermes et bien rond, elle était mince,  elle avait des jolies fesses rebondie, un sourire à se damner. Nessa elle avait ce regard un peu froid qui te dit qu'il faut la respecter, un air de reine et tu détournais le regard, t'obéissais. Nessa elle était puissante, elle avait ton cœur entre ses mains voir même entre ses reins. Tu la voulais et tu voulais être à elle, un jouet, une amie, une personne à qui elle briserait le cœur. Nessa elle avait cette voix un peu cassée et profonde, cette voix qui te faisait un peu tremblé celle qui te donnait des frissons, cette voix qui faisait réagir ton bas-ventre un peu trop violemment. Elle te donnait des frissons quand elle te touchait, ta poitrine qui réagissait, ton bas-ventre aussi, tout ton corps voulait la faire tienne, ton âme aussi, t'avais perdu le contrôle quelques fois, des yeux violets qui étaient apparus et qu'elle n'avait pas vu, tu la serrais fort contre toi, t’imprégnais de son odeur et c'était tout. T'avais vu ce qu'elle avait subit, tu voulais pas lui faire vivre ça encore. T'avais fait son petit déjeuner, t'étais même pas sûre de lui plaire, tu faisais un peu trop d'effort pour elle, t'étais peut-être un poil trop sexy, une chemise blanche qui laissait entre voir un soutien-gorge en dentelle blanc, une jupe en jean un peu courte au dessus du genoux, des collants, tu voulais qu'elle te trouve jolie, tu rêvais qu'elle te le dise, mais elle l'avait jamais dit pour le moment, y'avais seulement Eirlys qui te le disait, tu te sentais heureuse et aimé, mais tu voulais que Nessa ait cette considération, qu'elle remarque, qu'elle regarde, qu'elle aime ce qu'elle voyait. T'avais re-enchanté tes cheveux à l'aide d'Eirlys, du violet plus profond, tu voulais être jolie pour elles, pour ne pas leur faire honte. Elles étaient toutes les deux magnifique. Eirlys avec sa peau claire, ses yeux clairs et ses lèvres pleine, charnue, son sourire, son rire, son corps, les courbes que tu caressais dès que t'en avais l'occasion, sa poitrine où tu dormais, c'était ton endroit favoris, doux, tu dormais sur elle et t'aimais ça. Tu voulais plaire à Nessa, parce que Nessa elle avait vu des personnes magnifique, elle avait coucher avec des personnes beaucoup plus jolie que toi. Toi, t'étais rien face à elles, t'étais rien du tout face à deux déesses comme ça. Eirlys serait la déesse de la médecine, de la victoire, de la miséricorde. Nessa serait la déesse de la force et de la justice, du combat . T'avais décidé, c'était comme ça que tu les voyaient, deux reines, et toi t'étais quoi ? Une servante, rien de plus, tu méritais pas leurs regards sur toi, tu méritais pas les mains de Eirlys sur ta peau quand Nessa ne regardait pas, une main baladeuse sur ta cuisse, une main sur tes fesses pendant que tu cuisinais, un souffle dans ton cou. Te rendre humide, mal-à-l'aise devant l'ange, c'était un jeu pour elle et tu t'affaissais contre le plan de travail à chaque fois les lèvres mordues et le rouge aux joues. C'était comme ça tout le temps, la nuit, quand Nessa était endormie contre toi, une main joueuse dans ta culotte, un défi de ne pas gémir, de ne pas réveiller l'ange en face de toi, une respiration chaotique, ne pas bouger trop, ne pas s'accrocher trop à elle, ne pas lui faire ouvrir les yeux. T'étais un spectacle pour Eirlys, elle pouvait te voir dans le miroir à côté du lit, elle pouvait sentir ton désir quand elle te disait d'imaginer que Nessa se réveille et se joigne à elle, quand elle mordait ton cou et laissait des traces, quand elle te faisait goûter ta propre excitation beaucoup trop près du visage de l'ange. C'était un jeu, un jeu un peu trop dangereux. Un sourire, tu sais qu'elle veut sortir, qu'elle veut être libre, tu sais qu'elle le mérite et elle le dit, elle veut sortir, acheter un cadeau à son frère, t'as un petit rire, c'est mignon. « We can go outside, do you wanna go alone or with me ? » Petit sourire, tu serres déjà un peu les cuisses, elle est jolie, tu t'es éloignée un peu pour pas qu'elle remarque que tu pointais déjà trop. « Well, eat, take a shower dress and here we go, okay ? » Un sourire, grand, tu voulais la voir heureuse, c'était tout ce que tu voulais.  
AVENGEDINCHAINS

_________________
I'm selfish, impatient and a little insecure. I make mistakes, I am out of control and at times hard to handle. But if you can't handle me at my worst, then you sure as hell don't deserve me at my best.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

à philadephie depuis : 03/01/2019

pétales tombées : 0

fleurs cueillies : 54


faceclaim : alisha boe

crédits : uc.



supermarket flowers' files
marque d'âme:
animal totem:
fleur préférée:
message posté : Mer 16 Jan - 18:02



Quelques jours que t'étais dans cet appartement. Peut-être une semaine. Un peu plus ? D'ordinaire, tu aurais fais des crises, tu aurais essayé de t'enfuir. Là, tu es resté bien calme contre à d'habitude.  Tu devais rester au lit pour te reposer ? Tu étais d'accord, tu ne faisais pas la difficile. Peut-être que tu demandais quelques choses à manger ou que Aurora ou Eirlys reste avec toi. Mais tu restais dans ce lit jusqu'à ce qu'on te demande de partir. Tu ne disais rien, tu te laissais faire. Et si ça te faisait mal, tu ne disais simplement rien. Ouais avec elles, t'étais justes un chaton sauvage bien apprivoisé. Sauf que l'extérieur te manque un peu. Tu as envie de te promener. Il n'y a plus de risques pour toi après tout. Plus d'humains, plus de chasseurs. C'est la seul requête que tu as. Une moue pour faire craquer. Tu veux y aller avec elle. Pour acheter un cadeau à ton frère. Ton frère. Ça aussi, c'est une nouvelle à digérer. Une bonne nouvelle.  Tu voulais acheter un cadeau pour lui, pour fêter la maison, pour fêter l'arrivée d'un futur bébé. Et puis t'es sa grande sœur, t'as envie de le gâter de le couvrir de cadeaux pour toutes ses années qui ont été perdues. « We can go outside, do you wanna go alone or with me ? » T'as une petite moue. Tu pensais que t'étais claire lorsque tu lui as dit que tu voulais que vous sortiez. Pas juste toi. Elle aussi. « I want to go outside with you. » Tu tiens ta moue pendant une ou deux secondes avant d'avoir un petit sourire. Tu veux pas y aller seule. Tu veux passer du temps avec elle. Et puis peut-être bien que t'as peur ouais, mais ça tu veux pas te l'avouer. T'as encore cette peur d'être suivie. T'avais sans doute encore ce besoin d'être rassurée. « Well, eat, take a shower dress and here we go, okay ? » Tu te positionnes contre elle. Ça te fait du bien d'être blotti dans ses bras. T'as l'impression  que rien ne pourrais te toucher quand tu es dans cette position. Est-ce que c'est un effet de son imprégnation sur toi ? Peut-être bien. « Okay, let's do this. » T'as un petit rire et tu commences à manger. Sans doute un peu trop vite et d'une manière très élégante. T'avais faim. Beaucoup trop faim. Et pourquoi se contrôler lorsque c'était bon. Tu manges tout. Tu ne laisses pas une miette et tu pars te laver. Une douche. Peut-être un peu trop longue. Tu laisses l'eau chaude couler le long de ton corps. Tes mains qui se balade aussi. Tu fermes les yeux, tu images. Aurora. Eirlys. Tes mains ne sont plus les tiennes mais les leurs qui se baladent sur ton corps. Tu laisses libres ton imagination. Les mains qui passent par les zones sensibles. Des légers gémissements qui sortent de ta bouche. Ca te réveille. Tu sens tes joues rougir. Tu sais pas pourquoi t'as pensé ça, pourquoi tu l'as fait. La douche qui se termine. Tu t'habilles, tu te coiffes, tu te maquilles rapidement. T'empruntes tout. Les vêtements d'Aurora. Le maquillage d'Eirlys. T'as peut-être pris un peu trop ton temps, mais tu t'en fiche après tout. Tu reviens dans la chambre habillé d'une robe d'Aurora. « Am I pretty ? » Un sourire un peu trop grand. Un rire un peu trop fort. Si tu pouvais rayonner, tu le serais. « Sooo where we gonna go ? » Tu t'installes près d'elle. Un peu trop près pour pouvoir sentir son parfum. Mais tu t'en fiches, tu te sens bien et c'est le plus important. « I don't really know the city, sorry. » T'as une petit moue. Parce que t'as pas pris le temps de visiter la ville. Trop de monde et ça te faisait peur. Peur à cause de tous les risques possibles.
AVENGEDINCHAINS

_________________
 She was a genius of sadness   immersing herself in it;
For tears I’ve shed Once more in pain  From my heart I’ve bled Feeling terribly slain Hoping I’m not dead Standing in the rain Everyone read her the same; but feel about her differently. she isn’t a story strange, but a poetry unexplained.by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
message posté :


Revenir en haut Aller en bas
 

Page 1 sur 1


Outils de modération
 
Sauter vers: