AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

It is hard to see what we are. ft wolf

Malachai Clearwater
the phoenix
It is hard to see what we are. ft wolf KQlSGLK

à philadephie depuis à philadephie depuis : 24/12/2018

pétales tombées pétales tombées : 8

fleurs cueillies fleurs cueillies : 54


faceclaim faceclaim : Noah Centineo

crédits crédits : (by Kidd)@astra ( signa)


occupation occupation : Sociology student, future dad and teacher

fifth. you know him. you love him. through a thousand lifetimes, across millions of stars, you’d find him, you’d never leave him. you love him, till death do you part.

( sixth. he loves you, too. )


It is hard to see what we are. ft wolf Tumblr_inline_p8jr52pmsN1so10o6_250

Voir le profil de l'utilisateur
message posté :
Sam 5 Jan - 0:50

It is hard to see what we are.
T'avais reçu un message de Wolf, un message qui te disait qu'il avait fait un truc stupide, tu sais pas quoi, t'as tout de suite penser au fait qu'il avait sûrement fait peur à un chat ou bien qu'il l'avait écrasé voir même chassé s'il avait décidé de courir en mode loup sauvage dans un parc ou peu importe. T'avais paniquer, un peu quand même, peut-être que c'était lui qui allait pas bien, alors tu t'étais lever et t'avais couru vers ta voiture pour aller à la clinique vétérinaire, tu voulais le rejoindre pour voir ce qu'il avait fait, pour voir s'il avait tuer un animal, ou s'il s'était fait mal lui-même, après tout peut-être qu'il était sous forme loup ? Tu savais pas, c'était possible, tu savais même pas s'il pouvait être sous forme de loup  ou si c'était comme Rémus dans Harry Potter et qu'il était un loup-garou informe et étrangement sans poils. T'étais arrivé et t'avais couru à l'accueil comme une maman paniquée. « I'm Wolf's boyfriend. » Un sourire t'as les gens qui sont là pour leurs animaux qui te regardent bizarre, ils doivent penser que t'es un zoophile. Le gars te mène dans une salle dans le fond, une salle d'opération tu paniques, t'as pas confiance, la porte s'ouvre et tu vois ton copain, en caleçon, avec des pansements sur tout le corps ou presque, les runes à l'air. « What the fuck happened ?! » Tu hurles, t'as ton sac que t'as laisser tomber au sol, tes mains sur le visage de ton homme tu lui redresse le visage et tu l'embrasses. « I thought you ran over a cat or something like that, not that you were the injured beast you dumbass. » Un couinement qui sort de tes lèvres. Tu caresses sa joue, doucement, ça fait flipper, y'a encore les flèches au sol, du sang, t'as un grognement qui passe. « Tell me everything. » Tu supplies presque.




BRIGHTER THAN THE SUN
KAI ☽ He smiled. Completely. His smile was big. Full of teeth. It covered half of his face and broke the mask he wore to hide his pain and loneliness. And even with all scars exposed, he lighted up the world.
Revenir en haut Aller en bas

Wolf Rivera
the alpha
It is hard to see what we are. ft wolf 5SHPDow

à philadephie depuis à philadephie depuis : 24/12/2018

pétales tombées pétales tombées : 0

fleurs cueillies fleurs cueillies : 50


pseudo, prénom pseudo, prénom : anaïs

faceclaim faceclaim : Matthew Daddario

crédits crédits : ava perlman signa tiny heart


occupation occupation : the alpha, kinda headmaster of the school, teacher for wolfcub

It is hard to see what we are. ft wolf 6NpGspg

You can never be sure if what tortures you is the pain of being without someone you love or the embarrassment of being rejected.

Voir le profil de l'utilisateur
the alpha
message posté :
Sam 5 Jan - 13:09

It is hard to see what we are.
Tu es fort. Tu le sais. Tu te surestimes peut-être un peu trop. Alors ouais, quand t'as vu deux chasseurs, tu t'es dit que tu pouvais le faire. Ce n'était que deux. Ils semblaient jeune, leur première chasse. Tu voulais faire peur. Tu ne tues pas, surtout les jeunes sorciers. Surtout que la ville a déjà les siens. Eux, tu les connais pas. Tu t'es avancé vers eux, en loup. Tu grognais pour les effrayer. Seul contre deux. Ca allait le faire. Il y en a un qui commençait à reculer. Normalement, t'es plus impressionnant que les autres loup. Beaucoup plus grand. Beaucoup plus gros. L'autre tremble, mais tiens son arme, la pointant vers lui. T'as pas peur. Tu continues de grogner en avançant. Le gamin tire. Il rate. Heureusement pour toi. Tu grognes, tu hurles. Les deux reculent. Tu pensais que c'était gagné d'avance. Sauf que tu reçois une flèche dans une de tes pattes. Tu grognes. Tu te retournes. T'es encerclé. Peut-être que tu vas pas t'en tirer. Tu hurles. T'appelles à l'aide. Tu préviens du danger qui va arriver. T'essayes de t'échapper. C'est pas la chose la plus facile à faire. Tu te reçois dans flèches. Une balle dans la hanche. Tu hurles à la mort parce que c'est une balle en argent. T'arrives à fuir. Tu sais pas comment. Tu peux pas aller à l'hôpital, ça serait trop bizarre. Tu sais où tu dois aller. Une clinique vétérinaire. Ils ont pas surpris. Sorciers. Druides. Ils ont là pour aider. Et t'es l'alpha, ils ne peuvent pas te refuser. Ils te soignent. Enlever les flèches, c'était le plus facile. La balle en argent, beaucoup moins. Ils ont obligé d'opérer. Tu soignes facilement de tes blessures, mais là ça ne va pas être le cas. T'as été blessé par la faiblesse des loups. « I'm Wolf's boyfriend. » Tu l'entends au loin, paniqué. T'avais envoyé un message à Kai pour lui dire que t'avais peut-être fait une bêtise, que t'étais au vétérinaire. Tu pensais pas qu'il allait paniquer autant. Il arrive dans la pièce et te vois avec les bandages. « What the fuck happened ?! » Il n'était pas calme du tout. Il a fait tomber son sac, il a hurlé. Il est paniqué, mais t'embrasses quand même. Tu prolonges tendrement, tu passes tes mains sur ses joues pour le calmer. « I thought you ran over a cat or something like that, not that you were the injured beast you dumbass. » T'as une légère grimace. C'était pas vraiment ce qui s'était passé. « Tell me everything. » Tu hésites durant quelques secondes. « Well …. Hunters. » Tu soupires, tu le blottis contre toi. T'as besoin de l'avoir contre toi, d'avoir son odeur. « There were only two first. » Les deux gamins. Cibles faciles. Beaucoup trop facile quand t'y penses. « So I thought I can handle it. » T'as un petit rire. C'était drôle ? Non, mais c'était plus nerveux qu'autres choses. « But there were more. » Tu caresses Kai, tu veux pas trop l'inquiéter, alors t'essayes de le calmer. « That was not normal. » T'es plus sérieux. Tu regardes les vétérinaires qui sont encore dans la pièce. « I know the hunter of this city. They protect us, that's a deal. » C'est pour ça qu'il y a autant de créature magique. Les générations précédentes voulaient un lieu pour la sécurité des êtres magiques. Une trêve après une guerre redoutable. Les deux camps avaient perdus autant. Pas d'attaques entre créatures magiques et chasseur de la ville. Des années, un siècle voir plus que tout était calme. Alors pourquoi maintenant ça changerait. « They were not from here. » Ils n'auraient pas attaqué un alpha. Ils n'ont pas hésité une seule seconde à te blesser. T'as peur de ce qui va arriver.



I don’t understand how I can know so little about love and how it works. How I can be so bad at it when it’s all I’ve ever wanted. All I’ve ever known is about leaving or being left.
Revenir en haut Aller en bas

Malachai Clearwater
the phoenix
It is hard to see what we are. ft wolf KQlSGLK

à philadephie depuis à philadephie depuis : 24/12/2018

pétales tombées pétales tombées : 8

fleurs cueillies fleurs cueillies : 54


faceclaim faceclaim : Noah Centineo

crédits crédits : (by Kidd)@astra ( signa)


occupation occupation : Sociology student, future dad and teacher

fifth. you know him. you love him. through a thousand lifetimes, across millions of stars, you’d find him, you’d never leave him. you love him, till death do you part.

( sixth. he loves you, too. )


It is hard to see what we are. ft wolf Tumblr_inline_p8jr52pmsN1so10o6_250

Voir le profil de l'utilisateur
message posté :
Sam 5 Jan - 14:57

It is hard to see what we are.
T'avais pas paniquer d'abord, tu pensais juste qu'il avait blesser un animal, qu'il avait chasser un chat ou une connerie dans le genre, tu t'attendais pas à ce qu'il soit celui qui soit blesser, tu t'attendais pas à le voir sur le lit avec des bandages sur tout le corps t'avais paniquer, ton sac au sol, tes mains sur son visage, sur ton corps, tu observais la moindre blessure, le moindre signe de douleur de sa part, le sang sur les pansements qu'il arborait, t'avais mal, mal pour lui, tellement mal. Des chasseurs, t'as un air sombre sur le visage comme si tu t'attendais à combattre un ennemi plus grand que toi, plus fort, t'aimes pas ça, il y avait un pacte de non-agression avec les chasseurs de Philadelphie. T'es contre lui, il respire ton odeur, doucement, comme s'il voulait se rassurer, et c'est ce qu'il voulait faire, tu voulais pareil mais il sentait le sang, la mort, la douleur, ça te donnait presque des haut-le-cœur. Le pacte, il date d'avant ta naissance, une guerre assassine entre les deux côtés, les chasseurs obtenaient des informations sur vos espèces et en échange il n'y avait pas d'agressions, plus rien. Tu sens la peur de Wolf, son inquiétude, tu sens son angoisse. Des sorciers, plein de sorciers, tu sais pas pourquoi ils sont là, lui non plus. C'est peut-être à cause de toi, de tes pouvoirs, peut-être qu'ils ont vu, ont ressentis, les Phoenix c'était si rare, c'était pas impossible qu'ils te veulent. Des chasseurs qui ne venaient pas d'ici, merde. « Maybe that's my fault ? » Ils ne savent pas, ne comprennent sans doute pas, Wolf non plus, tu penses pas qu'il ait comprit, t'as un éternuement, des étincelles, encore, tu te trahis tout seul mais pas seulement. « Because, Phoenix power and angel power ? I know another angel too. » La meuf un peu bizarre, c'était peut-être à cause de vous deux qu'ils étaient en chassent, qu'ils veulent plus que de tuer, l'emprisonnement, les expériences. T'as le souffle qui se coupe, l'angoisse qui grimpe, tu veux pas subir ça, pas encore, t'attrapes la main de ton loup, tu serres, peut-être un peu trop fort, la peur, c'est ça que tu sens, la peur. « We have to figt back, they're gonna kill us all if we let them win. » T'as cette chaleur qui se dégage de toi, en vague. Tu regardes Wolf d'un air un peu trop sérieux. « You can't fight anymore. I'm gonna text Eirlys and she's going to stay with you. » Tu serres sa main. Tu veux te battre, tu dois te battre, la liberté de tous est en jeu, vos vies, celle de vos enfants, vos futurs enfants..




BRIGHTER THAN THE SUN
KAI ☽ He smiled. Completely. His smile was big. Full of teeth. It covered half of his face and broke the mask he wore to hide his pain and loneliness. And even with all scars exposed, he lighted up the world.
Revenir en haut Aller en bas

Wolf Rivera
the alpha
It is hard to see what we are. ft wolf 5SHPDow

à philadephie depuis à philadephie depuis : 24/12/2018

pétales tombées pétales tombées : 0

fleurs cueillies fleurs cueillies : 50


pseudo, prénom pseudo, prénom : anaïs

faceclaim faceclaim : Matthew Daddario

crédits crédits : ava perlman signa tiny heart


occupation occupation : the alpha, kinda headmaster of the school, teacher for wolfcub

It is hard to see what we are. ft wolf 6NpGspg

You can never be sure if what tortures you is the pain of being without someone you love or the embarrassment of being rejected.

Voir le profil de l'utilisateur
the alpha
message posté :
Sam 5 Jan - 17:36

It is hard to see what we are.
Tu pensais être quoi ? Un superhéros ? C'était bizarre qu'il y avait déjà chasseur dans cette partie de la forêt. C'était un terrain spécialement occupé pour les loups, pour pouvoir se balader sous forme de loup. T'aurais dû te douter que c'était pas normal. Et tu t'es fait avoir. Prise au piège. Est-ce que c'était toi qu'il cherchait ? Ou alors c'était le fruit du hasard ? Peut-être qu'il cherchait juste un loup. Un qui n'arrivait pas à se contrôler et qui aurait pu blesser, voir tuer un des gamins. Ou alors le loup qui se fait tuer par un gamin qui se fait agresser, après tout il y aurait un témoin. En tout cas, ça devait donner une bonne raison pour mettre fin au pacte de non-agression de la ville. Tu t'es fait prendre au piège. T'as été blessé. Tu t'es rendu à la clinique vétérinaire, t'avais envoyé un message à Kai. Il ne devait pas se douter ce qui s'était passé. L'inquiétude qui était de plus en plus présente en lui lorsqu'il t'a vu couvert de bandage. Il te demande ce qui sait passé. T'explique rapidement. Sans doute que t'as oublié des trucs. Sans doute à cause du choc, à cause de l'anesthésie pour l'opération. Ca va peut-être te revenir au fur et à mesure. « Maybe that's my fault ? » Tu le regardes. Tu ne comprends pas vraiment. Tu te doutes qu'il y a quelque chose avec lui, qu'il est plus puissant que ce qu'il dit. T'as eu les visions. Tu sais qu'il est à moitié ange. Il y a quelque chose d'autres. Il n'est pas qu'un simple sorcier. Sa mère ne lui aurait pas fait autant de supplice s'il était un sorcier ordinaire. Il éternue. Des étincelles qui s'échappe. Un sorcier élémentaire de feu n'aurait pas pu faire ça. Les vétérinaires qui ont l'air surpris. Un peu effrayé, mais surtout étonné. « Because, Phoenix power and angel power ? I know another angel too. » Ton hypothèse était la bonne. Un nouveau phoenix était né. Kai. Bien évidemment que ce mélange allait être recherché. Il a peur. Tu le ressens. Tu le vois. Tu le prends contre toi. Il te prend la main, la serre fort, vraiment. Mais tu ne dis rien. T'essayes de te souvenir ce qu'ils ont pu dire. Mais t'étais bien trop occupé à fuir. Tu fermes les yeux, tu te repasses ta fuite. Tu te souviens d'un truc qui s'est dit pendant que tu te cachais. « They search an angel. A runaway angel. » Une fille qui aurait fait pas mal de dégât. « And they know about the Phoenix. But don't know who. » C'était plus une rumeur qu'autre chose. Ils étaient même pas sûr qu'il se trouvait dans cette ville. Mais ça serait beaucoup de coïncidences. T'as peur pour lui vraiment. Tu le serres contre toi fort. « We have to fight back, they're gonna kill us all if we let them win. » Tu lèves la tête et tu vois que Kai a ce regard un peu trop sérieux. Tu sens la chaleur qui se dégage de son corps. Ce n'est pas la même que lorsque tu le prends dans tes bras et que vous n'êtes que vous deux. Cette chaleur est différente. Il est prêt à se battre et il ne va pas rigoler.« You're right. We can't let them to do anything here. » Beaucoup trop dangereux. Et ça ne brisera pas le pacte de non-agression. Il ne sont pas d'ici. Le droit de riposte est autorisé. « You can't fight anymore. I'm gonna text Eirlys and she's going to stay with you. » Il te serre ta main, tu l'embrasses sur le front. « I can fight. My wound is almost healed right now. » Les blessures causés par les flèches, oui elles sont presque guéries. Ta blessures à cause de la balle dans ta hanche, ce n'est pas encore ça. Mais tu ne veux pas le laisser seul. Tu veux te battre aussi. « Please let me go with you. » Ton loup a peur pour lui. Il a ce besoin de le protéger. Mais il n'y a pas que ça. L'alpha qui est en toi te dit que tu ne peux pas ne rien faire. C'est toi l'alpha. Si une guerre se prépare, tu dois être au premier rang. C'est ton devoir. « I can ask Aurora to search the other angel to protect her. » Les anges, ça ne doit pas être si courant que ça. Kai en a rencontré un, enfin une. La fille bizarre du café. C'était peut-être pas une coïncidence s'il l'a rencontré. Peut-être que c'était quelque chose que le destin avait prévu depuis longtemps.



I don’t understand how I can know so little about love and how it works. How I can be so bad at it when it’s all I’ve ever wanted. All I’ve ever known is about leaving or being left.
Revenir en haut Aller en bas

Malachai Clearwater
the phoenix
It is hard to see what we are. ft wolf KQlSGLK

à philadephie depuis à philadephie depuis : 24/12/2018

pétales tombées pétales tombées : 8

fleurs cueillies fleurs cueillies : 54


faceclaim faceclaim : Noah Centineo

crédits crédits : (by Kidd)@astra ( signa)


occupation occupation : Sociology student, future dad and teacher

fifth. you know him. you love him. through a thousand lifetimes, across millions of stars, you’d find him, you’d never leave him. you love him, till death do you part.

( sixth. he loves you, too. )


It is hard to see what we are. ft wolf Tumblr_inline_p8jr52pmsN1so10o6_250

Voir le profil de l'utilisateur
message posté :
Sam 5 Jan - 20:50

It is hard to see what we are.
Une attaque. Les chasseurs avaient osés, ils avaient attaqué un Alpha, l'âme-soeur d'un Phoenix, le loup le plus puissant du monde, de l'univers, s'il y avait des loups sur une planète autre que la Terre bien évidement. T'étais la créature la plus puissante, il était la seconde, vous étiez des Dieux vivant et pourtant, c'était bien ça qui vous avez perdus à chaque fois, votre amour vous avez détruit. Il était ta faiblesse et tu étais la sienne, il ne supporterait pas de te voir souffrir et tu ne supportait pas de le voir souffrir, tu gardais tes larmes dans une fiole qu'Eirlys t'avais donner, elle pouvait s'en servir pour des sorts, des potions mais t'avais toujours une fiole sur toi, pour les cas d'urgence, t'avais aussi toujours des lentilles dans ton sac, pas la bouffe, celles pour les yeux. T'as perdu ton sourire, t'as perdu ton envie de sourire avec l'annonce de Wolf, une guerre, t'allais provoquer une guerre, tu le savais, tu l'avais vu dans une vision, t'avais vu ton Phoenix se relâcher, t'as vu la destruction, la mort de tous les humains, t'étais prêt à tout sacrifié pour que tes enfants vivent en paix loin des chasseurs, loin du danger. T'as un grognement, les chasseurs cherchent un ange qui a fait des dégâts. Nessa. C'est logique, elle était la seule de toutes façons elle était la seule qui était aussi ange dans cette ville, tu le sentais, tu l'aurais vu. T'as raison, il le sait, tu vas te battre. Il te le dit, que oui, t'as raison, t'as un grognement. Il ne peut pas se battre, il le sait, la balle en argent qu'il a dans la hanche qui doit le faire souffrir. Il te dit qu'il est bientôt guérit, tu grognes, plus fort. « No you're not. » Il ment, tu sens sa douleur, tu sens son mal-être, tu le sens c'est tout. « Don't lie to me. » Tu détestes ça. Il te supplie presque, il veut aller avec toi, tu veux pas qu'il soit encore plus blesser, tu ne veux pas qu'il risque sa vie. « I'M NOT LOOSING YOU AGAIN OKAY ?! » Tu t'es redresser, c'était pas toi, c'était un écho, écho du passé, c'était à peine ta voix, c'était plus jeune, moins cassé, c'était avant, avant vous, au tout début. Ta respiration courte, tes deux yeux dorés, c'était pas toi, c'était pas toi du tout. Tu te calmes, ça disparaît, un seul œil, tout va bien, tu respires, doucement, profondément. « Sorry I. I don't know what just happened. » Il avait fait chaud aussi, d'un coup. « Yeah, ask her. » Tu soupir doucement, défait le bandage de Wolf et verse une goutte de ta fiole sur sa blessure. Sa plaie se referme, rapidement, beaucoup trop rapidement. « Now you can fight. Please don't put yourself at risk. » Tu veux pas le perdre, vraiment pas. Tu te lèves, directement, tu ne rigoles plus, la chaleur dans ton corps, tu brilles, littéralement, une lueur dorée sort de toi. Tu te diriges vers la sortie, vers la forêt, tu sais qu'il va te suivre, t'attendras.




BRIGHTER THAN THE SUN
KAI ☽ He smiled. Completely. His smile was big. Full of teeth. It covered half of his face and broke the mask he wore to hide his pain and loneliness. And even with all scars exposed, he lighted up the world.
Revenir en haut Aller en bas

Wolf Rivera
the alpha
It is hard to see what we are. ft wolf 5SHPDow

à philadephie depuis à philadephie depuis : 24/12/2018

pétales tombées pétales tombées : 0

fleurs cueillies fleurs cueillies : 50


pseudo, prénom pseudo, prénom : anaïs

faceclaim faceclaim : Matthew Daddario

crédits crédits : ava perlman signa tiny heart


occupation occupation : the alpha, kinda headmaster of the school, teacher for wolfcub

It is hard to see what we are. ft wolf 6NpGspg

You can never be sure if what tortures you is the pain of being without someone you love or the embarrassment of being rejected.

Voir le profil de l'utilisateur
the alpha
message posté :
Sam 5 Jan - 22:36

It is hard to see what we are.
Ils n'étaient pas là pour rien ses chasseurs. T'étais clairement pas la cible. Les gamins avaient l'air surpris de tomber sur un loup. De tomber sur un loup de ton envergure. T'étais juste un dommage collatérale. Un ange. Il recherchait un ange qui avait fait du dégât dans une autre ville. Tu voyais de qui ils pouvaient parler. La fille bizarre qui avait suivi  Kai au Starbucks. Ce n'était pas qu'une coïncidence tout ça. Quelque chose se préparait. Ton petit ami ne voulait pas que tu te battes, parce que t'es blessé. Tu lui a dit que ça allait, que tu es encore en état de te battre. « No you're not. » T'avais pas vraiment dit toute la vérité. Ta hanche te faisait encore mal. Un peu. C'était supportable. Tu pouvais te battre comme ça. Tu voulais te battre comme ça, même si on t'a bien dit de pas trop faire d'effort. Un combat, c'est de l'effort. « Don't lie to me. » Mais tu le supplie. T'as pas envie de le laisser affronter ses chasseurs seul. Tu sais qu'il peut se débrouiller sans forcément d'aide, mais tu veux quand même être à ses côtés.« I'M NOT LOOSING YOU AGAIN OKAY ?! » Tu sursautes, tu couines comme un chiot qu'on gronderait à cause d'une bêtise – toi, l'alpha – ça te surprend. Tu sais pas pourquoi il a réagit comme ça. Kai qui n'avait pas l'air d'être lui. C'était son corps, mais sa voix n'était pas la même. Plus jeune. C'était comme si on l'avait possédé.  Durant ce court moment, t'avais vu ses deux yeux devenir doré. Un ancien phoenix précédent qui te parlait ? « Again ? » Pourquoi encore ? Parce que ça c'est déjà passé ? Dans une autre vie ? Comment cela avait été possible. Ses iris qui redevenaient normales. Tout le monde a été choqué dans la pièce. Personne n'a compris ce qui s'était passé. « Sorry I. I don't know what just happened. »  Kai non plus. Moment d'égarement, de faiblesse et un autre avait pris sa place. Seule explication possible, même si tu ne sais pas comment. « That's nothing. » Tu le blotti contre toi, tu veux le rassurer comme tu le pouvais. Tu lui as dit que tu pouvais envoyer un message à Aurora pour qu'elle s'occupe de l'autre ange. « Yeah, ask her. » Un soupir de sa part. Toi tu l'embrasses juste sur le front. Tu prends ton téléphone, tu expliques la situation, les chasseurs tout ça. Tu lui expliques pour l'autre ange, qu'il faudrait la protéger. Tu gémis un peu lorsqu'il t'enlève le bandage. Tu regardes pour voir ce qu'il est en train de faire. Une goutte de la fiole qui tombe sur ta blessure. Elle se referme immédiatement. La douleur qui s'en va immédiatement. Tu comprends ce qu'il vient de faire. La goutte. Une de ses larmes, celle qui permet du tout soigner. « Now you can fight. Please don't put yourself at risk. » Tu l'embrasses rapidement avant qu'il ne se lève. «  I won't. » Tu murmures. Tu aimerais lui promettre, mais ce n'est pas possible. Parce que tu sais que tu ferais n'importe quoi pour le sauver, que tu pourrais mourir rien que pour le protéger. Parce que t'es impulsif et que si tu sais qu'il va être blessé, tu vas te mettre devant lui. Parce que tu sais que c'est pas si grave que si t'es blessé, tu peux te rétablir assez vite. Sauf s'il y a de l'argent. Tu le regardes partir avec un sourire en coin. Une aura doré qui est autour de lui. Le Phoenix qui se montre. Le Phoenix qui n'est pas de bonne humeur. Qu'est-ce que tu as pu être idiot à ne pas avoir capter tout de suite que ton âme sœur était un phoenix. Après avoir mis quasiment tout ton appartement en feu. Tu te dépêche, tu le rejoins avec ta veste en cuir sur les épaules. Vous marchez l'un à côté de l'autre en direction de la forêt. Vous marchez d'un pas déterminer. Tu passes un bras autour de son épaule pour le rapprocher de toi, comme si tu voulais le protéger. Quoi qu'il allait arriver dans cette forêt, cela allait certainement annoncer le début d'un renouveau, comme avait prédit Kai lorsqu'il a tiré les cartes. Lorsque vous arrivez, tu sens qu'il y a quelque chose de bizarre. L'odeur n'est pas la même que d'habitude. « They're already here. » Là tu sens l'odeur des chasseurs. Comme s'il voulait amener le maximum de créature magique. Est-ce qu'ils étaient stupides ou avaient-ils quelque chose en tête. Tes iris qui deviennent rouges. Des bruits de pas derrière vous. Tu rassures Kai, tu lui dis qu'ils sont avec vous. Des loups, des oméga, des bêtas qui suivent leur alpha, toi.



I don’t understand how I can know so little about love and how it works. How I can be so bad at it when it’s all I’ve ever wanted. All I’ve ever known is about leaving or being left.
Revenir en haut Aller en bas

Malachai Clearwater
the phoenix
It is hard to see what we are. ft wolf KQlSGLK

à philadephie depuis à philadephie depuis : 24/12/2018

pétales tombées pétales tombées : 8

fleurs cueillies fleurs cueillies : 54


faceclaim faceclaim : Noah Centineo

crédits crédits : (by Kidd)@astra ( signa)


occupation occupation : Sociology student, future dad and teacher

fifth. you know him. you love him. through a thousand lifetimes, across millions of stars, you’d find him, you’d never leave him. you love him, till death do you part.

( sixth. he loves you, too. )


It is hard to see what we are. ft wolf Tumblr_inline_p8jr52pmsN1so10o6_250

Voir le profil de l'utilisateur
message posté :
Dim 6 Jan - 14:06

It is hard to see what we are.
Un sentiment, un écho du passé, comme si t'allais le perdre, encore, comme si l'histoire se répétait à quelques détails près, t'avais une angoisse qui était monter comme ça, qui t'avais prise à la gorge, une autre vie, un autre Phoenix ton autre œil qui prend cette couleur dorée, tu hurles, lui dit que tu ne veux pas le perdre, pas encore, tu comprends, une bataille, il était déjà mort trop de fois en se battant contre des ennemis un peu trop fort qui connaissaient son point faible, il était déjà mort et tu l'avais regarder, t'avais assister à ses morts, t'avais vu, senti son corps se refroidir de plus en plus, t'avais vu son âme quitter son corps et tu t'étais senti mourir doucement avec lui. L'imprégnation c'était la méthode, si le loup meurt l'âme sœur meurt, si l'âme sœur meurt, le loup meurt. C'était un moyen de ne pas se quitter, d'être lier, à la vie, à la mort, une promesse de mariage poussée à l'extrême. Tu avais verser une larme sur sa blessure, tu ne pouvais pas le protéger de l'argent, tu n'avais jamais vu. C'était bizarre, de se sentir comme ça, d'avoir un écho de l'ancien temps dans ta tête et il avait disparu aussi vite qu'il était apparu, il avait disparu comme une poussière qu'on pousse d'une main, plus rien, seulement vous, seulement lui. Tu t'es excuser, penaud presque, tu ne voulais pas lui crier dessus mais t'avais ressenti cette peur qui t'avais bloqué au sol, il avait couiner, un chiot prit au piège après avoir fait une bêtise, il ressemblait à un chiot tu trouvais ça adorable mais tu te demandais aussi si tu avais fait si peur que ça, si c'était normal de faire peur à ton petit-ami aussi facilement, c'était un Alpha, c'était la personne la plus haute dans la hiérarchie des loups, rien ni personne n'était censé l'effrayer, rien. Il te promet qu'il ne se mettra pas en danger, il te promet. Mais tu sais que c'est faux, tu sais que si tu te retrouves en danger il tuerait pour toi, il se laisserait tuer pour toi, en échange de toi. Tu pars, ton corps, tu brilles c'est déjà arrivé, plusieurs fois, ton pouvoir qui transperce ta peau, qui montre, qui intimide. Il te rejoint, presque en courant, il veut être à tes côtés et pourquoi pas après tout ? Un bras autour de toi, il te serra contre lui comme s'il voulait déjà te protéger, t'es chaud un peu trop chaud. Ils sont déjà là, t'as un grognement profond, prêt à envoyer une vague de flammes, prêt à brûler vif, tu ressens, le pouvoir, le tiens, celui de tous les Phoenix avant toi, de plus en plus fort, de plus en plus létal, tu étais une machine à tuer. Des loups derrière Wolf, des loups qui ont sentis leur Alpha, t'as un sourire, un petit sourire, t'avais eut raison, les cartes avaient eut raison, il était un Alpha.  « Remember, if you die, I die, and if I die you die. Don't act like a stupid superhero. » Tu lui frappe les fesses, gentiment, tu le provoques. « Alright let's do this. » Tu t'approches, un peu plus toujours plus, tu peux voir, les sorciers qui viennent à vos côtés comme s'ils avaient entendus un appel, comme si vous étiez tous attendus, ils veulent une guerre, ils veulent l'anéantissement de vos races et tu ne laisseras pas faire. Un sourire, t'attends que les hostilités commencent, des flèches qui sont tirés et toi, les autres sorciers, d'un mouvement de mains vous les faites se retourner contre les envahisseurs, les agresseurs, le feu qui prend leurs vêtements, pour l'instant ça s'annonce drôle. « You believe your believes are truth, you believe that we're not supposed to exist, that we're weaker than you, humans. » Tu ris, un rire sournois, le sol tremble, tes yeux s'assombrissent. « We're so much more than you, you are killing our earth, you're destroying and hunting our families. » Des grognements de loups derrière toi. « God is dead, long live the Gods. » Un rire, des flammes, des loups qui se jettent sur eux, un cri de guerre, du feu qui se propage, sort de toi, épargne tout sauf les chasseurs, tu sais qu'ils vont être plus à venir, tellement plus. Tu veux qu'ils meurent, tous. T'attends leurs réactions. T'es en première ligne.




BRIGHTER THAN THE SUN
KAI ☽ He smiled. Completely. His smile was big. Full of teeth. It covered half of his face and broke the mask he wore to hide his pain and loneliness. And even with all scars exposed, he lighted up the world.
Revenir en haut Aller en bas

Wolf Rivera
the alpha
It is hard to see what we are. ft wolf 5SHPDow

à philadephie depuis à philadephie depuis : 24/12/2018

pétales tombées pétales tombées : 0

fleurs cueillies fleurs cueillies : 50


pseudo, prénom pseudo, prénom : anaïs

faceclaim faceclaim : Matthew Daddario

crédits crédits : ava perlman signa tiny heart


occupation occupation : the alpha, kinda headmaster of the school, teacher for wolfcub

It is hard to see what we are. ft wolf 6NpGspg

You can never be sure if what tortures you is the pain of being without someone you love or the embarrassment of being rejected.

Voir le profil de l'utilisateur
the alpha
message posté :
Dim 6 Jan - 20:02

It is hard to see what we are.
Le tirage que Kai t'avais fait se réalisait. Cette guerre. C'est la carte de la Mort que t'avais tiré. Le renouveau. Cette guerre qui n'est pas anodine. Cette guerre qui t'a apporté une meute. Un peu par hasard certes, mais ce n'était pas un hasard si autant de loup s'était mis derrière toi. Pas à tes côtés, derrière toi. T'étais leur leader, leur alpha. Cette qui guerre qui allait changer l'ordre des choses dans ce monde. Soit les humains allaient gagner et les créatures allaient le payer à un prix fort. Les créatures magiques qui allait disparaître, qui allaient redevenir des mythes, des légendes. Une ère bien sombre. Soit cela allait être le contraire. Les créatures allaient prendre le dessus. La place que vous devriez avoir depuis la nuit des temps. T'as l'air confiant avec ton sourire en coin et Kai à tes bras. T'as l'air confiant et même un peu insolent comme ça. Comme si tout est gagné d'avancer. Mais t'as quand même cette peur d'échouer, peur de le perdre. Comme si c'était quelque chose qui allait recommencer. « Remember, if you die, I die, and if I die you die. Don't act like a stupid superhero. » T'as un rire lorsque ses mains claque sur tes fesses. « Alright let's do this. »« I love you Malachai. See you after. » Tu l'embrasses. Fort. Passionnément. Ton bras autours de ses hanches, tu le serres fort contre toi. Tu l'embrasses comme si c'était la dernière fois que t'allais le voir. On ne sait jamais. Un imprévu, un faux pas. Une erreur fatale. Un besoin de protection envers Kai. Un clin d'oeil. Tu flirtes avec lui. Jusqu'au dernier moment. T'es encore à ses côtés. T'as encore ta formes humaines. Une lignes qui se formes. Le phoenix, Kai, qui est un peu plus en avant. T'es à ses côtes, de l'autre il y avait Eirlys. Elle a changé elle aussi. Son expression n'était pas la même. Ce n'était pas la douce Eirlys que t'avais l'habitude de voir, celle qui ressemble à une mère. Elle est prête à soulever la terre pour mettre fin à cette bataille. Tu sens leur odeur de plus en plus proche. Ta forme humaine n'est plus. T'es en loup. Noir, plus imposant. Tes iris rouges qui ressortent. Le reste des loups qui viennent autours de toi. Ta meute à présent si tu as bien compris. Personne ne bouge. Parce que c'est bien trop simple de commencer les hostilités. Parce que facile de rejeter la faute sur les créatures magiques. Une flèche qui atterri sur le sol. Les sorciers qui utilisent leur pouvoir, leur magie élémentaire. La terre qui bouge, les branches et les racines qui emprisonnent vos attaques. Les loups qui se jettent sur les chasseurs. Un véritable carnage. Ta raison est partie. Il n'y a que le loup. Tu grognes quand tu vois leur vêtements qui se désintègre. Kai qui ne rigole pas. « You believe your believes are truth, you believe that we're not supposed to exist, that we're weaker than you, humans. » Tes poils qui commencent à se dresser. Le sol qui tremble. Ta tête est tournée vers Kai. « We're so much more than you, you are killing our earth, you're destroying and hunting our families. » Tu grognes. Fort. Les autres loups te suivent. Le chant des sorciers pour leur sort. Dernière attaques tu le savais. Les sorciers qui lance leur plus puissant sort. Tes loups qui se jettent sur les chasseurs. Et Kai qui libère le phœnix. Des flammes qui se jettent sur les chasseurs, mais pas seulement. Les flammes qui s'échappent de tout son corps, qui vont dans toutes les directions. Ce n'est pas seulement les chasseurs qui sont touché. T'entends les cris dans la ville et même au-delà. Les flammes qui ne touchaient que les humains, qui les anéantissait. Tu sais pas si t'as peur ou si t'es fasciné. Sans doute un mélange des deux. Tu vois les pouvoirs de ta moitié en action et c'est effrayant. Mais le spectacle qui est en même temps fascinant, tu le trouve magnifique. « God is dead, long live the Gods. » Le spectacle qui continuent. Tes loups qui se jettent sur les derniers survivants. Tu fais de même. Tu dévores les corps. Ce n'était qu'une questions de minutes. Bataille rapide et presque sans aucun blessé. Toi tu l'es légèrement. Une égratignure parce que tu voulais sauver un de tes loups. Ce n'était trois fois rien, mais t'es presque sûr que Kai va te dire quelques choses. Tu grognes, tu hurles, comme pour annoncer la fin, pour annoncer la victoire. T'es à ses côté, t'es sans doute un peu trop fier. Les flammes diminuent. Tu regardes Kai. Il est pâle, tremblant. Tu te retransformes, tu l'attrapes lorsqu'il tourne de l'oeil. Tu pars sans même regarder les autres. Ils fêteront cette victoire comme ils le souhaitent. T'as Kai dans tes bras, tu rentres rapidement, l'installent dans le lit, le surveille jusqu'à ce qu'il se réveille. Tu sais pas combien de temps ça va durer, mais tu attends. T'es à ses côtés. Des fois Eirlys, vient te voir, te dis qu'il faut que tu te reposes, qu'elle s'en occupes. Tu grognes, tu veux pas. Tu l'admires quand ses flammes sortent à nouveau de son corps. Et il commence à bouger après trois jours. Le réveil en approche. Il ouvre les yeux et tu souris. « How's the king ? » T''as ce sourire en coin. Ce sourire un peu trop fier. Bien évidemment qu'il est le roi après ce qu'il a fait.



I don’t understand how I can know so little about love and how it works. How I can be so bad at it when it’s all I’ve ever wanted. All I’ve ever known is about leaving or being left.
Revenir en haut Aller en bas

Malachai Clearwater
the phoenix
It is hard to see what we are. ft wolf KQlSGLK

à philadephie depuis à philadephie depuis : 24/12/2018

pétales tombées pétales tombées : 8

fleurs cueillies fleurs cueillies : 54


faceclaim faceclaim : Noah Centineo

crédits crédits : (by Kidd)@astra ( signa)


occupation occupation : Sociology student, future dad and teacher

fifth. you know him. you love him. through a thousand lifetimes, across millions of stars, you’d find him, you’d never leave him. you love him, till death do you part.

( sixth. he loves you, too. )


It is hard to see what we are. ft wolf Tumblr_inline_p8jr52pmsN1so10o6_250

Voir le profil de l'utilisateur
message posté :
Lun 7 Jan - 10:27

It is hard to see what we are.
Le perdre, la pire chose qui pourrait arriver c’était que tu le perdes. Que tu perdes Wolf, ce grand gamin un peu trop beau pour que ça soit légal, ce mec que t’aimes si fort que t’as l’impression que t’en perds la tête. La pire chose ça serait de le perdre, de le voir mourir dans tes bras, plus jamais, plus jamais comme si c’était déjà arrivé dans cette vie, tu refuses, tu refuses de sentir la douleur de tes ancêtres et tu refuses qu’on te le prenne. T’avais déjà galéré quatre ans avant de pouvoir l’avoir pour toi seul alors t’allais pas laisser une mort le prendre. Tu le préviens, s’il meurt tu meurs, c’est même pas faux, c’est ce qu’il se passera si jamais ça arrive. Tu frappes ses fesses, une dernière fois, un rire qui parvient à tes oreilles, tu refuses de le perdre. Il t’aime, il utilise ton prénom, en entier, c’était rare et c’était précieux et t’aimais ça, t’aimais ça si fort. Tu te perds dans le baiser, la chaleur qui monte en toi, toutes les chaleurs combinées en fait, tes pouvoirs de plus en plus puissants avec les années qui commencent à se manifester, tu ressens le danger. Un clin d’œil, t’as un sourire, il est incorrigible mais c’est pas le moment, après la bataille peut-être, après. Tu parles, un peu trop, le sang de démon et le sang de Phoenix qui forment un parfait mélange, le sang que ta mère t’as injecté qui est rester un peu, qui te rend puissant, qui se libère quand des flammes commencent à attaquer, pas que des flammes, des ombres qui lacèrent, mordent, comme les loups, un carnage, du sang, les chasseurs dans les arbres qui tombent comme des mouches et les flammes, plus puissantes, qui se libèrent en vague, les hurlements, dans la ville, au-delà comme si t’avais atteint la Terre entière, c’est le cas, les humains, t’as si mal, t’as tellement envie qu’ils meurent, qu’ils laissent la Terre aux personnes qui savent en prendre soin, à vous, les enfants de la forêt, de la mer, du ciel, à vous parce que vous le méritez, trop longtemps à se cacher, trop longtemps à souffrir. Un coup d’œil à Wolf, il est grand, immense même, les yeux rouge sang et son pelage noir, il est magnifique, vraiment magnifique et t’as pas honte de le pensée, peut-être même de lui transmettre, t’aurais plus honte de lui dire en face. Tes pouvoirs qui se déchainent en vague, tu ne remarques même pas que ça peut venir aussi d’un appartement dans la ville, tu ne sais pas que tes pouvoirs déclenchent ceux d’une autre personne, enfin, c’est ton pouvoir mais elle est un réceptacle. Un hurlement, Wolf, il annonce la fin de la bataille, de la guerre, une victoire, les humains disparus de la surface de la planète, tu sais pas comment t’as fait, comment c’est possible, tu verras bien. T’as juste, froid, t’as l’impression d’être un simple humain à ce moment-là, froid, vulnérable, t’es pâle, un peu trop, comme si t’étais malade, trop d’énergie libéré, t’as un regard vers Wolf et tu trembles avant de t’écrouler, tu t’écroules dans ses bras comme un pantin de bois. Tu dors, bien, profondément, ton corps qui se repose, l’énergie qui se refait, deuxième jour, une autre vague de pouvoir, de flammes, être certain que tu as réussi, et c’est le cas, troisième jour t’ouvres les yeux, t’es un peu dans le flou, les membres courbaturés, la fin qui te bouffe le ventre. La première chose que tu vois c’est lui, la première chose que tu fais c’est de sourire et de caresser faiblement sa joue mal rasée. Comment va le roi, le roi, t’as un petit rire, t’es pas un roi toi, c’est plutôt lui. « I don’t know, how are you ? » Un petit sourire encore fatigué, tu te redresses doucement avant de te recoucher, t’as mal partout. Tu caresses sa joue doucement, tendrement, amoureusement, il t’a manqué. « Did you looked after me for long ? » Tu veux pas l’avoir fait attendre trop longtemps quand même. « I love you, can we have this baby now ? » Un rire, encore une référence au tirage de cartes.




BRIGHTER THAN THE SUN
KAI ☽ He smiled. Completely. His smile was big. Full of teeth. It covered half of his face and broke the mask he wore to hide his pain and loneliness. And even with all scars exposed, he lighted up the world.
Revenir en haut Aller en bas

Wolf Rivera
the alpha
It is hard to see what we are. ft wolf 5SHPDow

à philadephie depuis à philadephie depuis : 24/12/2018

pétales tombées pétales tombées : 0

fleurs cueillies fleurs cueillies : 50


pseudo, prénom pseudo, prénom : anaïs

faceclaim faceclaim : Matthew Daddario

crédits crédits : ava perlman signa tiny heart


occupation occupation : the alpha, kinda headmaster of the school, teacher for wolfcub

It is hard to see what we are. ft wolf 6NpGspg

You can never be sure if what tortures you is the pain of being without someone you love or the embarrassment of being rejected.

Voir le profil de l'utilisateur
the alpha
message posté :
Lun 7 Jan - 20:42

It is hard to see what we are.
Humains contre créatures magiques. C'est une guerre qui durent depuis des siècles. Depuis des millénaires même. Après tout, les mythes ne sont pas si inventé que ça. T'es arrivé dans la bonne ville. T'avais pas eu à avoir peur d'être traquée, c'est déjà ça. T'avais pas eu besoin de caché tant que ça ton identité, le fait que tu sois un loup. Ouais, t'avais vraiment eu de la chance sur ce point-là. Mais cette paix est sur le point d'être brisé. Si vous venez à la perdre, la chasse allait reprendre. T'as un pressentiment et pas un bon, si vous perdez cette bataille t'allais pas revoir Kai, t'allais être séparé de lui. T'avais l'impression que c'était le tournant à ne pas louper pour ne pas recommencer une malédiction qui pèserait sur vous. T'as pas envie de le perdre. Pas maintenant. T'avais l'impression de l'avoir cherché des siècles, alors qu'il fallait juste traverser le couloir. Une déclaration, un baiser avant que tout ne commence. Mais pas d'adieu, plus comme une promesse de se retrouver après. La flèche qui tombe à vos. Ils ont commencé, vous allez contre-attaquer. Des hurlements, des grognements, des incantations. Puis Kai. Kai qui fait un discours digne d'un roi qui annonçait sa victoire. Des flammes qui s'échappent de son corps. Le Phoenix qui se libère. Ses flammes qui semblent exaucer le vœu de Kai. Anéantir la race humain. Protéger les créatures magiques. Celle qui ne devrait qu'exister sur cette planète pour pouvoir la protéger et non la détruire. Les cris de la forêt, ceux de la ville et ceux d'ailleurs qui semblent résonner dans vos oreilles. La bataille qui prend. La guerre qui prend fin. Enfin. Vous êtes enfin libre. Les flammes qui s'arrêtent, du moins pour le moment. Tu rattrapes Kai pour l'emmener à l'appartement. Tu reprends forme humain, c'est plus pratiques pour le transporter. Tu le regarde, l'admires pendant qu'il dort. Tu le surveilles parce que tu sais que ça peut reprendre à tout moment. Son corps est un peu trop chaud. T'avais raison. Le lendemain, il y a eu une autre vague. Le jour d'après aussi. Et enfin le réveille. T'as un grand sourire sur ton visage.T'es un peu trop heureux de le revoir. Tu demandes comment le roi va. Après tout, c'est comme ça qu'on va le considérer à présent. « I don’t know, how are you ? » T'as un petit rire. L'entendre de nouveau ça te fait du bien. T'avais besoin d'entendre sa voix. Il essaye de se redresser, mais n'y arrive pas. Tu t'installes à ses côtés, remet correctement ses oreillers. T'es aux petits soins avec lui. « I'm not the one who kill all the human. » Sourire en coin sur ton visage. Tous mort. Les seuls exceptions étaient les humains qui avaient comme âme sœur les créatures magiques. Et encore, ils n'étaient plus vraiment eux-même non plus. « Maybe we're kings now. We're the royal family. » T'as un nouveau rire. Une famille royale qui vit dans un appartement qui laisse vraiment à désirer. Pas très luxueux le logement. Il caresse ta joue, tu mets la main par dessus la sienne et de la serrer légèrement. « So how are you babe ? » Tu l'embrasse tendrement, mais t'as pas pu t'empêcher de mordre sa lèvre inférieur. « Did you looked after me for long ? » « Well not so long, almost a century. » Sourire en coin qui reste sur ton visage. T'essayes d'être sérieux, vraiment mais tu n'y arrives pas. Tu t'es mis à rire au bout de dix secondes. Une siècle. T'aurais été capable de le faire pour être à ses côtés. « I'm joking. Only three days. » Trois jours, c'était déjà bien assez long. Eirlys qui faisait des allers retours entre ton appartement et le sien pour voir comment Kai, pour te donner à manger. Dans son appartement aussi parce que l'ange a fait comme Kai et elle ne sait pas pourquoi. Eirlys qui mène ses recherches. « I love you, can we have this baby now ? » T'as un rire. L'enfant qui a été annoncé par le tirage de carte. Cela ne devait pas être pour tout de suite. Mais il n'y a plus d'humain. Votre condition avait changé aussi. Traité comme des héros, comme des rois. Un travail à peu près stable. « Well we can try to have it. » Tu lui souri. Un sourire sincère. Ouais, t'as bien envie d'essayer de l'avoir vraiment. « But not now, you need to rest. After maybe. » Tu lui caresses la joue. Pour le moment, il doit se reposer, reprendre des forces. Et avec ce qu'il avait fait, ce n'était pas qu'une simple journée de repos qu'il avait besoin.



I don’t understand how I can know so little about love and how it works. How I can be so bad at it when it’s all I’ve ever wanted. All I’ve ever known is about leaving or being left.
Revenir en haut Aller en bas

Malachai Clearwater
the phoenix
It is hard to see what we are. ft wolf KQlSGLK

à philadephie depuis à philadephie depuis : 24/12/2018

pétales tombées pétales tombées : 8

fleurs cueillies fleurs cueillies : 54


faceclaim faceclaim : Noah Centineo

crédits crédits : (by Kidd)@astra ( signa)


occupation occupation : Sociology student, future dad and teacher

fifth. you know him. you love him. through a thousand lifetimes, across millions of stars, you’d find him, you’d never leave him. you love him, till death do you part.

( sixth. he loves you, too. )


It is hard to see what we are. ft wolf Tumblr_inline_p8jr52pmsN1so10o6_250

Voir le profil de l'utilisateur
message posté :
Lun 7 Jan - 22:21

It is hard to see what we are.
Tout avait commencer avec un baiser et tout se terminait avec un baiser. C'était une belle tragédie, c'était une belle histoire. S'il n'avait pas été blessé tu n'aurais pas prit cette décision, s'il n'avait pas été dans ce lit couvert de ces bandages tu n'aurais pas oser, tu aurais continuer ta vie en faisant semblant de rien, si ça avait été quelqu'un d'autre tu n'aurais pas réagit, mais c'était lui, c'était l'homme que tu aimais depuis que tu avais croisé sa forme au détour d'une plate-forme de combat, c'était le gars dont tu imaginais l'odeur et le goût depuis que t'étais adolescent, c'était le gars qui te rendait heureux chaque jours un peu plus, c'était celui qui te caressait la joue pour te réveiller le matin, c'était celui qui faisait des commentaires salaces quand tu t'habillais devant lui, le même qui riait quand tu lui tirais la langue, c'était le salaud qui te prenait contre lui pendant que tu faisais le petit déjeuner et le faisais avec toi. Il était celui que t'aimait, tu l'aimais plus que la vie elle même, elle ne voudrait plus rien dire sans lui. C'était pour ça que les âme-sœur avaient été créer, Keahi aimait son loup plus que la vie elle même, au-delà de la mort, il l'aimait même s'il lui avait fait peur au début, il l'aimait même s'il l'avait menacer, avait voulu prendre sa vie, il avait apprivoisé la bête et l'avait fait tomber à ses genoux, il l'avait rendu à la fois docile et à la fois un tueur dangereux qui tuerait des villes entière pour son amant, il l'avait rendu fou, fou d'amour. C'était dangereux, ça l'avait rendu fou de douleur quand le couteau en argent avait percer dans le cœur du loup ; tout te reviens, comme des flashs, t'es un spectateur pourtant, pas le même physique, pas vraiment pour le loup non plus, c'était comme s'ils étaient des anciennes versions, comme s'ils étaient des ancêtres qui avaient muter pour devenir de plus en plus reconnaissable, comme s'ils voulaient se retrouver plus facilement. Les larmes, les hurlements, les flammes, les deux yeux d'ors, c'est de lui que ça venait, le mélange, le sang, tout avait fait pour que tu n'en ait qu'un et pourtant tu étais plus puissant, animé d'une rage plus grande. Il avait pleuré, Keahi, son ventre qui portait leur héritier, il avait pleurer parce qu'un enfant sans père naîtrait, il avait maudit tous les loups en souhaitant juste retrouver son âme sœur, que ce soit inévitable, il avait rendu les couples plus fort, des modifications qui se faisaient, pouvoir grandir, des meutes plus grandes, plus fortes, toujours plus fortes. Il voulait un avenir sans larmes, sans guerre entre les humains et les créatures, mais c'était inévitable, tu avais provoquer l'irréparable, les humains étaient mort, tu ne savais pas, au début, tu pensais que tu avais juste tuer ceux sur le champs de bataille et ceux de la ville, pas la race humaine, c'était impensable. Pourtant, il te le dit, t'as tuer, tous les humains, tous, sans la monde exception, t'as les yeux qui deviennent rond et la bouche qui s'ouvre, tu te ne te savais pas capable de ça, pas capable de tuer autant de gens. « Did I really ? » Vous êtes des rois il te dit, t'as un rire, un roi c'était pas censé se faire par alliance ou quelque chose comme ça ? T'as jamais trop compris à la monarchie. Des rois, ça sonnait bizarrement, un chef de guerre peut-être ? Même pas, un héro, comme un autre, celui qui avait libéré le peuple, comme un Moïse mais genre en créature magique, tu le fais passer à Wolf, t'aimes bien faire ça, lui faire entendre les blagues que tu te fais à toi-même, pour que ce soit partager et que tu sois pas le seul à rire. Il t'embrasse, doucement, tendrement, jusqu'à ce que ses dents pressent ta lèvre inférieur, tu rougis, un peu, ça sonnait comme un millénaire sans l'embrasser. Tu lui demande, combien de temps t'as dormi, il est un peu trop sérieux quand il te dit cent ans, t'es reléguer au rang de la belle au bois dormant maintenant ? Il se met à rire, toi aussi, ça te dit toujours pas depuis quand pourtant. Trois jours. « I can always sleep more if you want, you know, to make a full century. » Un sourire en coin, un rire qui sort de tes lèvres. « Did you kissed me to wake me up big bad wolf ? Are you turning into a prince ? Did I upgraded to Sleeping beauty ? » Tu demandes ensuite, pour le bébé, t'es peut-être sérieux. Il te dit que vous pouvez essayer, t'as un sourire, avant de rajouter que pas maintenant, que tu devais te reposer. T'as un grognement, t'es pas fatigué, tu devrais l'être, mais ça va. « I think I can take a baby try right now ? » Un sourire, sourire narquois, peut-être un peu trop provocant, mais tu sais qu'il va refuser. « Okay, okay, so, what's the news ? » Tu te replaces correctement sur les oreillers et tu te blottis contre, lui tu fais le mouvement pour se mettre entre ses jambes et ta tête contre son torse et il continu ton mouvement, te place correctement, t'as un couinement, son odeur, tu l'aimes si fort. « Did you fall for someone else since I was gone so long ? » T'espère pas, mais tu le teases un peu, histoire de voir.




BRIGHTER THAN THE SUN
KAI ☽ He smiled. Completely. His smile was big. Full of teeth. It covered half of his face and broke the mask he wore to hide his pain and loneliness. And even with all scars exposed, he lighted up the world.
Revenir en haut Aller en bas

Wolf Rivera
the alpha
It is hard to see what we are. ft wolf 5SHPDow

à philadephie depuis à philadephie depuis : 24/12/2018

pétales tombées pétales tombées : 0

fleurs cueillies fleurs cueillies : 50


pseudo, prénom pseudo, prénom : anaïs

faceclaim faceclaim : Matthew Daddario

crédits crédits : ava perlman signa tiny heart


occupation occupation : the alpha, kinda headmaster of the school, teacher for wolfcub

It is hard to see what we are. ft wolf 6NpGspg

You can never be sure if what tortures you is the pain of being without someone you love or the embarrassment of being rejected.

Voir le profil de l'utilisateur
the alpha
message posté :
Mar 8 Jan - 19:26

It is hard to see what we are.
Trois jours où t'étais à ses côtés. Il n'était pas mort. Tu le savais. Ton loup le savait aussi. Fallait juste que tu sois patient. Tu restais à ses côtés, attendant la prochaine vague de flamme. Tu savais pas combien de temps ça allait durer, mais tu restais à ses côtés. Et le petit chaperon rouge qui ouvert les yeux. Un roi, c'est ce qu'il est. Le roi qui a débarrassé cette planète des mortels. « Did I really ? » Il avait l'air choqué. Peut-être qu'il n'avait pas espéré tant. Peut-être qu'il ne voulait que s'en prendre au chasseurs qui étaient dans cette forêt. Le Phoenix en lui en a décidé autrement. « Oh you did.  All of them. » Trois jours inconscient ce n'était pas rien. Les flammes qui revenaient, qui éliminaient les derniers mortels de cette terre. Trois jours de purge pour que la nature puisse enfin rependre ses droits. Vous êtes des rois. Lui surtout. Un héro. Une idole aimé de tous. Ou du moins presque tous. Peut-être que la solution paraît trop radicale, mais au moins vous êtes complètement libre. « I can always sleep more if you want, you know, to make a full century. » Tu te sens tes lèvres s'étirées lorsque tu vois ce sourire en coin. Ce sourire qui pourrait te faire faire n'importe quoi. Ce sourire qui t'apprivoise, toi le loup. « Well it misses 99 years and 362 days for a century of sleeping… Naaah I disagree. No sleep for you. »   C'était trop long. Beaucoup trop long.Déjà trois jours que tu le surveilles, sans trop te reposer. Des fois t'étais sous ta forme de loup, ça te permettait de veiller sur lui et de te reposer un peu. T'avais qu'une envie, c'était de voir ses yeux s'ouvrir, de pouvoir admirer son regard une fois de plus. « Did you kissed me to wake me up big bad wolf ? Are you turning into a prince ? Did I upgraded to Sleeping beauty ? » T'as de nouveau un rire. Kai, véritable personnage de conte de fée.  « Sorry babe, but you're still the little red ridding hood. » Malheureusement, trois jours ce n'était rien contre un siècle. Jamais tu voudrais que ton petit chaperon rouge change de statut. Il était très bien comme ça. Petit chaperon rouge qui a réussi à apprivoiser, à dompter, son loup. « No kiss when you slept. Consent is a thing. » Un clin d'oeil. Tu sais pas pourquoi, mais tu l'as fait en tout cas. Tu l'embrasses tendrement. Pendant trois jours, t'avais pas pu prendre ta drogue. Le manque qui commençait à se faire doucement ressentir. Baiser tendre certes mais t'arrivais quand même pas à décoller tes lèvres des siennes. Il te demande pour le bébé. Demande sincère. Il le voulait vraiment. Peut-être bien que toi aussi. T'acceptes, mais l'essai ce n'est pas pour maintenant.  Fallait qu'il se repose, même si après tout c'était ce qu'il avait fait  pendant trois jours. Son  corps qui avait repris des forces. Tu voulais pas le brusquer pour le moment. « I think I can take a baby try right now ? » Ses lèvres qui dessinent un sourire. Sourire narquois. Un sourire qui n'est pas dénué d'intention. Il veut que tu craques. Tu vas essayer de ne pas craquer. « Be nice and we'll see if we can try. » Toi aussi t'as un sourire en coin sur ton visage. T'as même passé des doigts sur tes lèvres. « Okay, okay, so, what's the news ? » Tu bouges un peu, tu le réinstalle pour qu'il soit dans une position plus confortable. T'as tes bras encore autours de lui. « Nessa, the angel. We think she can steal powers. Aurora said to me that she did the same thing as you with the flames. But less powerful. She fell before you. So she can't leave their room until Eirlys understand what happens. » C'est Eirlys qui t'as dit ça, alors que ta sœur avait encore l'ange endormie dans tes bras. Tu comprenais pas. Il n'y avait qu'un à la fois. Pourquoi avait-elle aussi les mêmes pouvoirs ? Eirlys semblait aussi perdue que toi, essayer de chercher la raison. Peut-être une sorcière élémentaire ou quelque chose dans le genre. Hypothèse qui tombe à l'eau. Tous les autres sorciers auraient fait de même sauf que ça. Ou alors effectivement, elle avait volé ses pouvoirs. Après tout, il avait tenté de lui jeter un sort, ça n'a pas fonctionné. Peut-être que c'était à ce moment-là. « And Aurora impregnated of Nessa too. Three soulmates. » T'as un petit sourire. Ta sœur ne faisait rien comme les autre. T'avais déjà parlé entendu de ça, mais tu pensais que c'était une légende urbaine. Trois âme sœur parce que l'une d'elle est faible. Aurora. Sauvage Aurora, mais pleine de doute. T'espérais que ça allait bien se passer pour elle cette situation. T'espérais qu'elle soit heureuse. « That was the hot news. » Ta main dans ses cheveux, tu l'embrasses dans le coin des lèvres avec un petit sourire.  « Did you fall for someone else since I was gone so long ? » T'as un rire. Un rire doux. Kai le jaloux. Kai le possessif. T'aimes ça. « Yes, I fell for this couch. Very comfy. » T'as un autre rire. Après tout, t'es resté là pendant trois jours. Eirlys n'était pas vraiment ton type. Et l'inceste, ce n'était vraiment pas un truc. Ouais, il y avait que le fauteuil qui t'avais tenu compagnie. Mais tu sais très bien que votre aventure n'était que de courte durée. « Are you disapointed ? » Sourire en coin sur le visage. T'approches doucement ton visage du sien, vos nez qui se touchent, vos lèvres qui s'effleurent.



I don’t understand how I can know so little about love and how it works. How I can be so bad at it when it’s all I’ve ever wanted. All I’ve ever known is about leaving or being left.
Revenir en haut Aller en bas

Malachai Clearwater
the phoenix
It is hard to see what we are. ft wolf KQlSGLK

à philadephie depuis à philadephie depuis : 24/12/2018

pétales tombées pétales tombées : 8

fleurs cueillies fleurs cueillies : 54


faceclaim faceclaim : Noah Centineo

crédits crédits : (by Kidd)@astra ( signa)


occupation occupation : Sociology student, future dad and teacher

fifth. you know him. you love him. through a thousand lifetimes, across millions of stars, you’d find him, you’d never leave him. you love him, till death do you part.

( sixth. he loves you, too. )


It is hard to see what we are. ft wolf Tumblr_inline_p8jr52pmsN1so10o6_250

Voir le profil de l'utilisateur
message posté :
Mar 8 Jan - 23:15

It is hard to see what we are.
T'avais réduit l'espèce humaine à néant, leurs corps en cendres qui allaient faire renaître la nature encore plus glorieuse qu'avant, il te l'avait dit, lui, ton étoile, t'avais envie de rire hystériquement, un monde où les humains n'étaient plus c'était un monde où l'homophobie, le racisme, toutes ces choses avaient cesser d'exister avec eux. Les parents de Wolf pourraient le rejoindre, les frontières n'existaient plus, la nature reprenait sans doute ses droits avec l'aide des sirènes, des nymphes, des loups et des fées, toutes les créatures qui y trouveraient leur compte, toutes qui pourraient retrouver la terre voler, les natifs américains qui étaient pour la plupart des sorciers avaient retrouver leur terre, leur vie, c'était un cycle qui venait de se terminer, les sorcières qui étaient brûlées sur le bûcher avaient l'esprit libre maintenant ; les fantômes pouvaient retourner au ciel, tout était terminé, une nouvelle ère, un nouveau monde. T'étais fier, fier de toi-même, fier de lui, fier de tous ceux qui s'étaient battus avec vous. « How is your big pack Daddy ? » Un sourire en coin, t'avais aperçu les jeunes, ceux qui voulaient être libre, se mettre derrière Wolf, ils cherchaient l'éducation, la compréhension de ce qu'ils étaient, ils cherchaient une vie meilleure et tu savais que ton âme-sœur pouvait leur offrir et puis, pack voulait aussi dire autre chose en sous-entendu salace. Tu ris, pas de repos d'un siècle pour toi, Wolf ne survivrait pas au manque de tes lèvres, toi tu ferais plein de rêves érotiques sur lui, ça aussi, c'est envoyer dans son esprit, cette idée, des images érotiques de vous deux qui pop dans sa tête comme des spams. Toujours le petit chaperon rouge, t'as une moue un peu boudeuse, mais c'était tiré de l'histoire de ton ancêtre après toi, tu pouvais être fier. Pas de baisers, le consentement c'était important, t'as un rire, t'es fier de lui, c'est un loup décent. « You know, in the real version of the little red riding hood the wolf and him make out, have sex, and have a baby. » Un clin d’œil, c'était pas faux, si ? Ton bégaiement de retour aussi. Toi dans ses bras, blottis, tu respires son odeur, tu t'en imprègnes, ça t'avais manquer et c'était bizarre parce que t'avais juste eut l'impression de faire une grosse sieste, une sieste de trois jours, un record. Tu lui dit, que t'aimerais bien essayer d'avoir ce bébé tout de suite, il te dit que si t'es sage, peut-être et puis t'as un grognement mécontent, tu veux le sentir, en toi, sur toi, tu veux sentir sa chaleur partout sur sa peau, son sperme chaud entre tes cuisses, ça te manque, ça faisait un moment. Tu demandes des nouvelles, comme ça. Nessa, elle avait fait pareil que toi, t'as un grognement qui monte, dans ton ventre, ta cage thoracique, qui se fait entendre, t'aimes pas ça, t'es peut-être jaloux, peut-être que tu voulais être unique, peut-être que t'avais peur que Wolf tombe amoureux d'elle si elle était elle aussi un Phoenix. Pas aussi puissante, t'as tout de même peur, t'as tout de même cette angoisse qui perce un peu, un couinement et tu te blottis plus contre lui. « Mine. » Un murmure, une menace presque. Aurore qui s'imprègne de Nessa, t'es un peu soulagé, ça voudrait dire que Wolf n'est pas une cible, t'es jaloux, peut-être un peu trop, personne ne te l'arrachera, tu refuses pas dans cette vie. Trois âme-sœurs, tu pensais pas ça possible, c'était peut-être beaucoup, comment elles allaient s'organiser ensemble ? Surtout que Eirlys n'est pas un loup, Nessa non plus, t'avais un peu peur pour la gamine, si les deux ne s'entendaient pas elle souffrirait, elle pourrait même en mourir. T'as les sourcils froncés, l'air un peu trop sérieux, avant de te blottir encore un peu plus contre lui. Une main dans tes cheveux, un baiser au coin de tes lèvres, t'as un sourire, t'es comblé, ravi. Tu l'aimes si fort. Tu lui demandes s'il est tomber amoureux de quelqu'un pendant que t'étais pas là, le canapé est sa réponse, un sourire et tu murmures. « Maybe I'll have to burn it then. » Un sourire, ton front contre son front. « I'm not, I maybe had an adventure with this couch before you. » Un rire, tes lèvres contre les siennes, t'es impatient, ton nez revient caresser le sien, tes mains sur ses joues, avant que tu ne retombes sur son torse. « Okay I admit it, maybe I'm too tired for a baby try. » Tu couines, t'aimes pas cette sensation. « Are we gonna move from here ? Like have a lot of money and a big house ? With a garden and a pool, like fancy people ? » tu passes tes mains sur son torse, encore sur les runes. « Does it still hurt ? » T'espère que non.




BRIGHTER THAN THE SUN
KAI ☽ He smiled. Completely. His smile was big. Full of teeth. It covered half of his face and broke the mask he wore to hide his pain and loneliness. And even with all scars exposed, he lighted up the world.
Revenir en haut Aller en bas

Wolf Rivera
the alpha
It is hard to see what we are. ft wolf 5SHPDow

à philadephie depuis à philadephie depuis : 24/12/2018

pétales tombées pétales tombées : 0

fleurs cueillies fleurs cueillies : 50


pseudo, prénom pseudo, prénom : anaïs

faceclaim faceclaim : Matthew Daddario

crédits crédits : ava perlman signa tiny heart


occupation occupation : the alpha, kinda headmaster of the school, teacher for wolfcub

It is hard to see what we are. ft wolf 6NpGspg

You can never be sure if what tortures you is the pain of being without someone you love or the embarrassment of being rejected.

Voir le profil de l'utilisateur
the alpha
message posté :
Mer 9 Jan - 10:04

It is hard to see what we are.
Tu te rendais pas spécialement compte de ce qui allait se passer après l'épisode de la forêt. Tu te rendais pas compte que tout allait changer. Le fait qu'il n'y ait plus d'humain, libérait les pays de ses frontières. Tu te rendais pas compte que tes parents allaient pouvoir vous rejoindre rapidement. Peut-être qu'ils étaient même en route. Comment allaient-ils réagir quand ils vont voir que tu as trouvé ton âme, que c'était aussi le cas d'Aurora et qu'elle en avait trois. Comment ta petite sœur allait réagir en les voyant. Sans doute qu'elle allait faire sa timide, n'osant pas s'approcher d'eux avant de les prendre dans ses bras. Après tout, elle n'avait qu'une dizaine d'années lorsqu'ils sont partis, lorsqu'ils vous ont été pris injustement. Tu te rendais pas compte que grâce à cette bataille, tu avais trouvé ta meute. Ces jeunes loups qui avaient enfin trouvé leur leader. Ils avaient emménagé pas loin. Ou plutôt avait pris possession des appartements qui étaient loués par des humains et qui ne sont plus disponibles. « How is your big pack Daddy ? » Tu le vois ce sourire en coin. Tu savais qu'il y avait ce double sens. Tu savais que la question n'était pas si innocente que ça. Ce n'était pas pour rien qu'il t'avait appelé Daddy. Il savait l'effet que ça te faisait sur toi. « They're fine. They're happy. » Sans doute parce qu'ils erraient dans cette forêt depuis bien trop longtemps. Des loups abandonné. Certains avaient eu de mal à reprendre leur forme humaine. Ils étaient jeunes, beaucoup trop jeune pour certains. Kai qui se prends pour la belle au bois dormant. Un sommeil de trois jours n'est pas suffisant pour avoir ce titre. C'était juste une longue, très longue sieste. Et puis, tu n'as pas tenter de l'embrasser, tu n'étais pas vraiment le prince charmant. « You know, in the real version of the little red riding hood the wolf and him make out, have sex, and have a baby. » Un rire qui s'échappe quand il te fait le clin d'oeil avant qu'il ne reprennent place dans tes bras. « Oh really ?? That a sign for us to have this baby too. » Tu le tease un peu à ton tour. Gentiment. Est-ce que ça l'était vraiment ? Peut-être que c'était un signe. L'argent qui commençait à arrive. Le métier stable. La création de la meute. Ouais, c'était le bon moment de l'avoir cet enfant. Enfant qui grandirait dans un monde sain pour lui. Tu lui annonces la nouvelle. Il grogne quand tu parles de Nessa. Forcément. Il voulait être unique. Il l'était. Mais c'était quand même à lui annoncer parce que c'était étrange qu'elle pouvait faire ça aussi sans être un phoenix. Eirlys qui cherche une explication, qui fait ses petites expériences. Tu le sens se blottir contre toi un peu plus. « Mine. » Gamin possessif qui ne veut pas partager son loup. C'est compréhensible. Toi non plus tu ne veux pas le partager. « I'm yours, totally yours. » T'es à lui, corps et âme. Il pourrait te faire faire n'importe quoi, tu dirais oui à n'importe quelle de ces demandes. T'annonces l'autre nouvelle. Une nouvelle imprégnation de ta sœur. C'était rare, fallait que tu lui dise. Tu sentais sa peur concernant Aurora. Il voulait pas qu'elle souffre. Toi non plus. C'est ta petite sœur après tout. Tes mains qui ne cessent de passer dans ses cheveux pendant que tu lui dis que tu étais tombé amoureux du canapé pendant son long sommeil.« Maybe I'll have to burn it then. » Un murmure qui te fait lâcher un rire. Il en est capable tu le sais. Un baiser que tu déposer sur son front. « I'm not, I maybe had an adventure with this couch before you. » Un faux air choqué qui apparaît sur ton visage. Tu te sens trahie par le canapé, toi qui pensais que vous aviez une connexion si spécial. « This couch is so lucky to have us. » Un rire.Un grand rire. C'était nul, mais ça te faisait rire quand même. Un baiser, alors que vos nez se touchent encore. Doux baiser que tu prolonger un peu, avant qu'il ne retombe sur toi. « Okay I admit it, maybe I'm too tired for a baby try. » Sourire qui s'agrandit. Bien évidemment qu'il était fatigué. Il avait encore besoin de repos, pour reprendre ses forces. Peut-être encore une ou deux journée sans pouvoir faire d'essai. Il couine, tu le serres fort contre toi. « Are we gonna move from here ? Like have a lot of money and a big house ? With a garden and a pool, like fancy people ? » Ton sourire qui s'étire encore plus. « We're gonna have it, this big house and all of it. We're gonna live like kings, I promise you. » Vous allez l'avoir c'était sûr. Rapidement.T'en avais visité plusieurs. Et puis Eirlys, t'as parlé de l'ancienne maison de Kai. Elle serait parfaite. Maison en pleine forêt. Le grand jardin, il y avait de quoi faire. Et puis, vous seriez un peu tranquille. T'y réfléchi. Tu sais pas si c'est une bonne idée, après tout ce qu'il a vécu à l'intérieur. Les doigts de Kai qui se promène sur les runes. « Does it still hurt ? » Il s'inquiète, alors que ça fait déjà pas mal de temps que les runes sont présentes sur ton corps. « Not at all. » Pas de picotements pas de brûlure. Tu le savais que ça se passerais comme ça. C'était comme un tatouage, même plus rapide qu'un tatouage. « Are you hungry ? I can make the breakfast if you want. » Parce qu'après trois jours de sommeil, son estomac devait sûrement réclamer quelques chose. Tu l'as encore dans tes bras, tu le serres fort contre toi jusqu'au moment où tu devras relâcher ton étreinte.



I don’t understand how I can know so little about love and how it works. How I can be so bad at it when it’s all I’ve ever wanted. All I’ve ever known is about leaving or being left.
Revenir en haut Aller en bas

Malachai Clearwater
the phoenix
It is hard to see what we are. ft wolf KQlSGLK

à philadephie depuis à philadephie depuis : 24/12/2018

pétales tombées pétales tombées : 8

fleurs cueillies fleurs cueillies : 54


faceclaim faceclaim : Noah Centineo

crédits crédits : (by Kidd)@astra ( signa)


occupation occupation : Sociology student, future dad and teacher

fifth. you know him. you love him. through a thousand lifetimes, across millions of stars, you’d find him, you’d never leave him. you love him, till death do you part.

( sixth. he loves you, too. )


It is hard to see what we are. ft wolf Tumblr_inline_p8jr52pmsN1so10o6_250

Voir le profil de l'utilisateur
message posté :
Mer 9 Jan - 22:07

It is hard to see what we are.
Anéantir toute une espèce, c'est pas un truc que t'avais franchement prévu à la base ça serait mentir que de dire le contraire, clairement. Néanmoins, c'était peut-être mieux comme ça, les enfants étaient protégés, plus tuer par des chasseurs peu vigilant, les sirènes ne seraient plus polluée par les déchets toxiques des central. Tout s'était arrêter pendant que tu avais dormis, tout avait repris une place, tout le monde savait quoi faire, construire des nouvelles centrales qui marchent avec le soleil, l'eau, l'air, rien de polluant, l’électricité qui étaient totalement claire et pure, les sirènes s'occupaient sans doute déjà des océans et des dégâts que l'Homme avait laisser derrière lui, les fées et les nymphes, les sorciers élémentaire de la terre devaient aussi faire tomber des bâtiments, construire une maison pour chacun, réutiliser ce qui était tomber pour en faire d'autres maisons, un nouveau monde, c'était ce que t'avais aider à construire, aider à paramétrés avec tes petits idéaux. Les maisons faisaient des arbres des amis à présent, les constructions étaient en pierre, en bois, rien n'avait mal, les arbres poussaient, les plantes envahissaient la ville, tu sais que tu seras confronté à un choc en sortant, tu le sais. Chacun se mettait à son compte, les grands entreprises qui ferment, des petits commercent qui fleurissent, c'était comme avant sauf que c'était mieux, plus responsable, moins dérangeant, l'oxygène était déjà plus pur, tu le savais, tu le sentais. C'était un monde nouveau, que vous étiez entrain de construire, toi, lui, votre amour. Des rois, des monarques, ça sonnait pas bien à tes oreilles et pourtant peut-être qu'ils avaient besoin de vous. Tu voulais pas vivre plus haut que les autres, hors de question d'avoir un château et des revenus bien trop exorbitant, vous auriez assez pour survivre, pour vos enfants et pour aider les autres. Tu rejoins la réalité, tes mains contre sa chaleur, ton sourire contre ses lèvres, amoureux, peut-être un peu trop. Il te propose un petit déjeuner, t'as un sourire, tes mains contre lui, encore et encore. « Can you be the breakfast? » Un sourire, tu te mords les lèvres, un peu, t'avais quand même dit que tu te sentais pas capable d'avoir un rapport sexuel pour le moment. « English breakfast ? » Tu te blottis, doucement, amoureusement, ça sera pour une prochaine fois.




BRIGHTER THAN THE SUN
KAI ☽ He smiled. Completely. His smile was big. Full of teeth. It covered half of his face and broke the mask he wore to hide his pain and loneliness. And even with all scars exposed, he lighted up the world.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
message posté :

Revenir en haut Aller en bas
 

Page 1 sur 1
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 


Outils de modération
 
Sauter vers: