AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Aurora Rivera
the scared one
à philadephie depuis à philadephie depuis : 24/12/2018

pétales tombées pétales tombées : 0

fleurs cueillies fleurs cueillies : 13


faceclaim faceclaim : ariela barer

crédits crédits : artacide, abbey road


occupation occupation : Assistante professeur

prove it - ft Eirlys Tumblr_inline_p1eg2wBO7V1udmlkp_400

Voir le profil de l'utilisateur
message posté :
Mer 2 Jan - 15:49



prove it


Eirlys, lesbienne, qui se masturbe en pensant à toi. Merde, ça faisait pas sens dans ta tête Aurora, tu pensais qu'elle aimait ton frère ça semblait logique, c'était un vrai pot de colle avec lui, rien du tout avec toi, tu t'imaginais pas qu'elle pouvait ressentir ça pour toi, pas du tout, pas le moins du monde même. Tu sais pas ce que tu ressens, tu sais que c'est ton âme sœur, c'est clair, mais par contre tu sais pas pourquoi elle à ces sentiments là pour toi elle aussi. Tu sais pas pourquoi tu lui as demander de venir dans ta chambre, tu sais pas pourquoi Wolf t'as même mis au courant qu'elle se masturbait sur toi, mais ça t'as fait plaisir, et t'as rougit, sans gène, t'étais tout le temps dans ta chambre de toutes façons et puis, Eirlys avait les clés de l'appartement non ? T'avais envie de faire l'amour, cette envie d'être libérée de la pression dans ton bas ventre, cette explosion de sentiment, tu voulais le vivre avec quelqu'un d'autre, expérimenter la jouissance à deux. T'avais jamais eut personne, jamais avant Aurora, tu l'avais toujours aimer et t'avais jamais oser la regarder dans les yeux, tu voulais pas qu'elle comprenne qu'elle était ton âme sœur, tu ferais quoi si elle comprenait de toutes façons ? Elle paniquerait, elle partirait en courant, elle te lancerais de l'eau à la figure pour avoir oser t’imprégner d'elle, c'était une fille intelligente et indépendante Eirlys, elle avait pas besoin de toi. T'imagines juste, son corps, nu, ses seins rebondis, ses tétons dresser, elle, excité, tu l'imagines murmurer ton nom puis le crier, et t'as un rire quand tu penses que ton frère est déjà rentré dans sa chambre à ce moment là, ça te fais rire et pourtant, t'aurais fait quoi si ça avait été toi ? Tu serais allée l'aider ? T'aurais poser tes lèvres contre les siennes en te blottissant contre elle. Merde. Tu te sens déjà mouillée, un peu trop même, tes cuisses qui se serrent entre-elles comme si c'était un secret, tu voulais être sexy à la base, tu voulais qu'elle te voit et qu'elle te saute dessus, mais t'es juste habillée comme d'habitude et t'attends sur ton lit qu'elle te prouve qu'elle est lesbienne. Comment le prouver ? Tu sais pas, tu voulais qu'elle innove, qu'elle se masturbe devant toi, qu'elle hurle ton nom, qu'elle jouisse en pensant à toi, qu'elle te prouve que c'était pas du flan, qu'elle se fasse plaisir, que tu regardes son corps se tendre et jouir, tu voulais, tu voulais tellement de chose. Un message que t'envoies pour qu'elle se dépêche, t'arrive quand même  à prendre une position plus détendue sur ton lit, tes jambes encore serrée, t'attends. T'as l'impression de passer ta vie à attendre.
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas

Eirlys Rosebury
the mother
prove it - ft Eirlys Tumblr_p95heecUcn1vq676bo2_500

à philadephie depuis à philadephie depuis : 24/12/2018

pétales tombées pétales tombées : -2

fleurs cueillies fleurs cueillies : 6


faceclaim faceclaim : Katherine langford

crédits crédits : schulyers


occupation occupation : non officially nurse for the rivera, teacher for the lil wizard one

prove it - ft Eirlys Tumblr_p8xg7k9PMo1rlb6iho1_400

Voir le profil de l'utilisateur
message posté :
Mer 2 Jan - 19:03



prove it


Ton envie de tuer Wolf était beaucoup trop présente ces derniers temps. Imbécile sans nom qui a dit à sa sœur qu'il t'avais entendu et vu en train de te faire plaisir en pensant à elle. Moment gênant, mais c'est sans doute ce qui devait se passer lorsqu'on donne les clés à son meilleur ami. Tu t'étais rhabillé rapidement ce jour là. T'avais même pris la peine d'enlever ce jouet qui vibrait à l'intérieur de toi. Tu avais juste pris le temps de lui dire de dégager parce que bordel, tu voulais continuer ce que t'étais en train de faire. Et ça arrivait de plus en plus souvent ces derniers temps. Tous les jours, pendant une heure ou deux. T'étais trempés. Quand t'étais seule à l'appartement t'en profitait pour crier son nom. Quand Kai était là, tu te pinçais les lèvres et tu poussais justes un long soupir quand tu finissais. Tu usais des serviettes pour pas tremper tes draps. T'étais en plein séance quand t'as reçu le message de Aurora qui te demandait si c'était vrai. Tu voulais lui envoyer une photo de ce que t'étais en train de faire, de l'appeler pour qu'elle entende des gémissements. Sauf que tu lui a répondu par message que oui c'était vrai. Elle te demandait de le prouver. Et un grand sourire sur ton visage. T'enlève ce que t'as entre les jambes. T'avais pas fini, mais c'était pas grave. Tu allais te finir en prouvant à Aurore. Tu lui dis que tu vas arriver rapidement. Tu laves tes jouets, tu les mets dans un sac. Tu te changes. Tenue plus appropriée pour la situation. T'as mis un body en dentelle, presque transparents. Une jupe patineuse courte. Des portes-jartelles. Tu vas te faire siffler dans la rue, mais tu t'en fiche. Tu vas juste leur dire de se faire voir. T'arrives devant l'immeuble. Tu cours jusqu'à l'immeuble. Tu sors la clé de l'appartement. Tu te diriges vers la chambre de Aurora. Tu jettes le sac sur le lit, t'enlèves ta veste pour qu'elle puisse admirer ta tenue. « What do you want to see babe ? » Tu te rapproches d'elle. Ta démarche est celle d'une féline. Tu vas sur le lit. Tu te mets au dessus d'elle avant un grand sourire, tu l'embrasse dans le cou. Puis tu t'es assise sur tes genoux, les jambes légèrement écartés. T'es trempé, beaucoup trop excité. Clairement elle a dû le voir plutôt rapidement.
AVENGEDINCHAINS


Would you see me in every sunset and every sunrise, as the sky cries the loss of another day wasted by so many? Would you see me in the stars that fly across the sky, in one last burst of energy as it waves goodbye?
Revenir en haut Aller en bas

Aurora Rivera
the scared one
à philadephie depuis à philadephie depuis : 24/12/2018

pétales tombées pétales tombées : 0

fleurs cueillies fleurs cueillies : 13


faceclaim faceclaim : ariela barer

crédits crédits : artacide, abbey road


occupation occupation : Assistante professeur

prove it - ft Eirlys Tumblr_inline_p1eg2wBO7V1udmlkp_400

Voir le profil de l'utilisateur
message posté :
Mer 2 Jan - 21:04



prove it


Tu sais pas pourquoi t'as proposer ça, tu lui as demander de te prouver qu'elle était lesbienne, merde ça devait sonner complètement homophobe et tu le sais, tu te détestes de sonner comme ça. T'as peur, en fait, de te retrouver face à elle, t'as peur qu'elle te haïsse si elle savait que tu l'aimais, que tu étais son âme sœur, t'as peur qu'elle s'enfuit quand elle le saura, t'as peur qu'elle te dise qu'elle t'aime pas, que en fait, non, elle a changer d'avis, t'as peur d'être seule, peur qu'elle t'abandonne comme tes parents t'ont abandonner, peur qu'il ne te reste que Wolf. Tu savais pas pourquoi t'avais fait ça, et puis tu comptais faire quoi hein ? Lui demander de se masturber devant toi, lui demander de regarder un porno lesbien juste pour te faire plaisir ? Tu sais pas, tu veux juste la voir, c'est peut-être une connerie, c'était sans doute pas bien de faire ça comme ça. Elle se masturbait sur toi, peut-être que ça t'avais choqué mais peut-être que t'étais heureuse parce que toi aussi, un vibro entre tes cuisses contre ton clitoris, tu pensais à elle, regardait ses photos, ré-écoutait sa voix t'imaginais sans cesse sa tête entre tes cuisses, tout le temps, t'osais rien faire quand Wolf était là alors tu profitais le soir, tous les soirs ou presque. Merde. T'étais accro à elle, à son odeur, à sa voix, à ses membres, ses caresses, ses sourires ; tu pouvais le nier autant que tu voulais, elle était ton âme sœur et toi tu la repoussais, sans cesse. C'était rapide, vraiment rapide, t'avais vu la porte de ta chambre s'ouvrir, toi et tes cuisses trempées en pensant à elle, en te flagellant parce que tu voulais pas qu'elle pense que t'étais homophobe, putain. Un sac qui se fait jeter sur ton lit, tu te mords les lèvres, la tenue d'Eirlys qui fait rougir tes joues, fort rougir d'ailleurs. Elle est presque nue, un body en dentelles, tu peux voir ses tétons pointant, la jupe un peu trop courte, un porte jarretelle, t'as le souffle coupé et tu sers tes cuisses par réflexe, merde, tu pensais pas qu'elle te ferait autant d'effet, que ton loup gratterait si fort dans ta poitrine pour que tu la touche que tu l'embrasse, que tu la baise violemment. Elle est fluide, féline, t'as l'impression qu'elle veut te bouffer toute entière et t'as un couinement qui passe la barrière de tes lèvres. Des baisers dans ton cou, un soupir satisfait que tu lui fait entendre, satisfaite, c'était ce que t'étais. Elle, sur tes genoux, sa chaleur, tu sens son excitation tout contre toi, ses jambes écartée, pas de sous-vêtement, tu gémis, encore, son odeur, l'odeur de la luxure, l'odeur qu'elle dégage, ça te rend folle. « I want to see you please yourself while you're looking at me in the eyes. » Un sourire un peu trop grand, tu veux ton imprégnation aussi.
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas

Eirlys Rosebury
the mother
prove it - ft Eirlys Tumblr_p95heecUcn1vq676bo2_500

à philadephie depuis à philadephie depuis : 24/12/2018

pétales tombées pétales tombées : -2

fleurs cueillies fleurs cueillies : 6


faceclaim faceclaim : Katherine langford

crédits crédits : schulyers


occupation occupation : non officially nurse for the rivera, teacher for the lil wizard one

prove it - ft Eirlys Tumblr_p8xg7k9PMo1rlb6iho1_400

Voir le profil de l'utilisateur
message posté :
Jeu 3 Jan - 13:25



prove it


Tu venais de commencer ta séance parce Kai était partie à l'université. Enfin, c'est ce que tu pensais. Ou alors il était avec Wolf. Ce n'était pas ta grande préoccupation pour le moment. Tu regardais une vidéos, tu imaginais que c'était vous deux. Si seulement ça pouvait être vrai. Un message qui te demandais si c'était vrai, de le prouver. T'as pas perdu ton temps, tu t'es préparer et ta traverser le couloir. Tu avais souris quand tu as vu sa réaction lorsqu'elle a vu ta tenue. Première victoire. T'es féline, ça lui plait. « I want to see you please yourself while you're looking at me in the eyes. » Elle avait un grand sourire. Bien trop grand. Gamine qui attend un cadeau de Noël. « That's kinky. » Tu rigoles, tu rougis un peu. Même beaucoup. Parce que tu la pensais pas comme ça en réalité. Tu voyais toujours la douce et innocente Aurora. Pourtant ce n'est pas à cette Aurora à laquelle tu pensais que tu te masturbait. C'est celle qui était plus dévergondé. Celle qui était devant toi en ce moment-même. Tu souris encore plus. Tu lui prends sa main tendrement pour l'installer sur la chaise en face du lit. Tes hanches ondulent, tu danses près de la louve. Trop près de la loup. Tu finis à califourchon sur une de ses cuisses. Ton bassin bouge ton bassin. Ton entrejambes contre elle. Même à travers le tissus de ses vêtements, elle peut sentir ton excitation. C'est mouillé, tu ne peux pas t'empêcher d'avoir ce sourire en coin. Tu fais enlève tes chaussures, tu fais glisser ta jupe le long de tes jambes. T'es plus qu'en body et en porte jarretelle. Autant dire que t'es nu vu la transparence du body. Tu t'en fiches totalement. Tu t'installe sur le lit. Oreillers contre ton dos. Tu lui fais face. Tu touches pas aux sacs pour le moment. Une main sur ta poitrine. L'autre main sur ton entrejambes. De petits gémissements au départ. Tu accélères. Tes doigts à l'intérieur de toi. T'es trempé, ça coule entre tes jambes. Tu veux plus. Tu commences à gémir son nom. Comme une supplication. T'imagines que ce sont des doigts à la place des tiennes. Tu cries son nom. Tu lui demandes plus. Tu sens ton souffle qui est saccadé. Tes joues sont en feu. T'as même pas osé la regarder pour le moment. Tu cries son nom, tu jures. Tu vas jouir rien qu'avec tes doigts, tu mouilles un peu trop. Elle peut dire adieu à ses draps, parce que c'est pas prêt de s'arrêter. T'es au bout là. Tu sens ton corps commencer à trembler. Tu te redresses enfin. T'ose enfin la regarder dans les yeux. Tes doigts bouges. Tu cries son nom. Tu veux ses doigts, sa langue, ses coups de reins. Putain, tu veux juste qu'elle te rejoigne sur ce lit et qu'elle te termine. Ton regard qui ne quitte pas le sien, tu supplierais presque.Tu jouis. Une explosion littéralement. T'as pas pu te retenir. « I'm not even sorry. » D'avoir ruiné ses draps pendant que tu te touchais et que tu la regardais. Ça valait vraiment le coup. T'as encore les jambes bien écartées, tu lui fais signe de te rejoindre. « Did you enjoy the show sweetie ? » Grand sourire sur ton visage. Tu bouges encore ton bassin. Putain tu l'as veux entre tes jambes immédiatement. T'en veux encore plus.
AVENGEDINCHAINS


Would you see me in every sunset and every sunrise, as the sky cries the loss of another day wasted by so many? Would you see me in the stars that fly across the sky, in one last burst of energy as it waves goodbye?
Revenir en haut Aller en bas

Aurora Rivera
the scared one
à philadephie depuis à philadephie depuis : 24/12/2018

pétales tombées pétales tombées : 0

fleurs cueillies fleurs cueillies : 13


faceclaim faceclaim : ariela barer

crédits crédits : artacide, abbey road


occupation occupation : Assistante professeur

prove it - ft Eirlys Tumblr_inline_p1eg2wBO7V1udmlkp_400

Voir le profil de l'utilisateur
message posté :
Jeu 3 Jan - 17:37



prove it


T'as toujours eut l'impression que t'étais un peu étrange, le type de meuf qui ne bave pas sur le premier beau gosse venu. T'as toujours eut l'impression que c'était mal de regarder un peu trop Eirlys que c'était mal de toujours la coller, toujours vouloir la toucher un peu plus que ce que t'étais censé faire. Quand t'étais petite tu te blottissais toujours contre elle, comme si elle était votre sauveuse, comme si tu lui devais tout. Tu lui dois peut-être tout en fait, quand tes parents ont été expulsé des Etats-Unis vous vous êtes retrouver à vivre dans la rue quelques temps, tu te souviens plus comment Wolf faisait, tu te souviens plus comment lui et Eirlys se sont rencontrés, tu te souviens juste que t'avais senti cette odeur un peu trop douce, comme une petite chanson, une berceuse qui t'apaisais. Eirlys elle avait cette odeur de bonbon à la violette, tout le temps, absolument tout le temps et t'allais toujours te blottir contre elle, tu venais toujours se blottir pour respirer son odeur, Eirlys, tu dormais avec elle, réclamait toujours ses bras et pourtant elle était pas beaucoup plus vieille que toi, et en vieillissant t'as eut peur, peur que ce soit vu comme anormal peur que ton frère remarque, peur de pas être comme les autres. Tu sais pas pourquoi tu lui as demander de venir, peut-être que c'était une mauvaise idée de faire ça, peut-être. Tu l'observes, t'as les yeux baissés tu regardes ses mains, tu sens son odeur, absolument tout chez elle te fait chavirer absolument tout. T'ouvres bien les yeux, tu t'imprègnes, tu ne fais attention à rien, absolument rien. Elle t'appelles, cris ton nom, c'est comme si t'entendais pas, t'es bloqué dans ses iris, bloqué dans ses souvenirs, bloqué dans les sentiments qu'elle ressent pour toi. T'es bloqué dans tout ça, tu sais pas comment Wolf a fait pour ne pas devenir fou d'amour directement, enfin, peut-être qu'il l'est en fait, peut-être que c'est tout le temps comme ça  pour lui ? Peut-être qu'il est aussi fou de Kai que tu es folle de Eirlys. C'est flippant beaucoup trop. Elle t'appelle, pour que tu t'occupes, pour que tu fasses l'amour avec elle. Est-ce que tu le veux ? Tu sais pas trop. Tu vas sur le lit et tu la prend dans tes bras, juste dans tes bras. « I'm sorry. I did impregnate on you. » Tu sais pas pourquoi t'es désolée, mais tu l'es.
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas

Eirlys Rosebury
the mother
prove it - ft Eirlys Tumblr_p95heecUcn1vq676bo2_500

à philadephie depuis à philadephie depuis : 24/12/2018

pétales tombées pétales tombées : -2

fleurs cueillies fleurs cueillies : 6


faceclaim faceclaim : Katherine langford

crédits crédits : schulyers


occupation occupation : non officially nurse for the rivera, teacher for the lil wizard one

prove it - ft Eirlys Tumblr_p8xg7k9PMo1rlb6iho1_400

Voir le profil de l'utilisateur
message posté :
Ven 4 Jan - 11:55



prove it


Déjà quelques années déjà que tu t'es rendu compte de tes sentiments pour Aurora. Au départ, tu la voyais comme une petite sœur qui tu n'as pas eu. Pourtant tu aurais dû le remarquer bien avant. Tu t'es réveillé un matin avec un lieu, une adresse en tête. T'avais quoi, à peine dix ans quand tu es allée seule chez eux. T'as frappé à la porte encore en pyjama. T'étais tombée sur Wolf, tu l'as pris dans tes bras, tu t'es présenté et tu lui a dit que tu serais sa meilleure amie à présent. T'avais même pas laisser le choix à ce pauvre loup. Tu l'as pris dans ses bras quelques secondes, puis tu as vu le bébé qu'était Aurora. Elle avait deux ou trois ans et tu l'avais prise dans tes bras. Tu voulais la protéger plus que tout. Ce n'était qu'à l'adolescence que ça changé. Tu t'es senti mal quand tu as senti la première ton entrejambe mouillé quand tu regardais la louve. Te prouver que t'étais lesbienne ? Oui. Te faire plaisir devant elle ? Encore oui. Et tu l'avais fait. Tes doigts qui dansaient dans ton entrejambe. Tes lèvres qui criaient son prénom. Les gémissements de plus en plus présent, de plus en plus fort. Et tu l'as finalement gardé dans ses yeux pendant de longues secondes. Elle reste bloquée sur tes yeux. Tu sais ce qui se passe. Wolf t'a déjà parlé de ce phénomène. De l'imprégnation. C'est ce qui était en train de se passer. Tu l'espérais du moins. Tu voulais tellement que tu sois sa moitié. Celle avec qui tu allais vivre le restant de vos jours. Tu reprends ta respiration. Tu en veux encore, mais t'es pas sûre qu'Aurora soit encore dans le truc. Tu arrêtes, tu t'allonges, ferme les yeux pour t'en remettre. Elle arrive sur le lit, te prends dans ses bras alors que tu es encore à moitié nue. « I'm sorry. I did impregnate on you. » Elle est désolée. Son visage le montrait. Tu ne comprenais pas pourquoi. « Oh god, finally. » Un soupir de soulagement qui s'échappe de tes lèvres. Et un sourire qui commence à se dessiner. Toi, t'étais loin d'être désolée. C'était plutôt le contraire. T'étais heureuse, plus qu'heureuse même. « I was waiting for a long time to hear that from you. » Tu la serre contre toi. Un de tes mains dans son dos et l'autre sur une de ses joues. Sourire sincère sur ton visage. Sourire amoureux que tu n'arrives pas à décoller de ton visage. « I love you Aurora. » Sourire qui s'agrandit. T'es soulagée de pouvoir le dire enfin. Ça fait combien de temps que tu attendais de pouvoir le dire ? Peut-être deux ou trois ans. Et là, ces mots sont enfin sorti de ta bouche. T'es vraiment trop heureuse. Tu l'embrasses. Un doux baiser plein d'amour et sans luxure, alors que tu te masturbais sur elle, il y a seulement quelques minutes. Tu gardes la louve contre toi. Tu veux pas la quitter, tu veux pas la lâcher.
AVENGEDINCHAINS


Would you see me in every sunset and every sunrise, as the sky cries the loss of another day wasted by so many? Would you see me in the stars that fly across the sky, in one last burst of energy as it waves goodbye?
Revenir en haut Aller en bas

Aurora Rivera
the scared one
à philadephie depuis à philadephie depuis : 24/12/2018

pétales tombées pétales tombées : 0

fleurs cueillies fleurs cueillies : 13


faceclaim faceclaim : ariela barer

crédits crédits : artacide, abbey road


occupation occupation : Assistante professeur

prove it - ft Eirlys Tumblr_inline_p1eg2wBO7V1udmlkp_400

Voir le profil de l'utilisateur
message posté :
Ven 4 Jan - 15:41



prove it


T'avais toujours eut peur de succomber, de te sentir attirée par Eirlys plus que de raison, t'avais toujours eut peur de la regarder dans les yeux, de t'imprégner d'elle, d'être folle de son odeur, folle de son corps et de ses caresses. Le jour où tu l'as rencontrée c'était déjà trop tard, gamine qui était en pleine crise d'angoisse qui se fait soulevée par une fille qu'elle connaît pas, et les larmes qui cessent et la respiration qui se calme. T'avais peur qu'elle te rejette, qu'elle prenne peur qu'elle sorte de ta vie aussi rapidement qu'elle y était rentrée. T'avais peur qu'elle te dise que c'était pas réciproque, que t'étais trop jeune, qu'elle était désolée mais que c'était pas possible. Effrayée, t'étais juste une gosse effrayée par la perspective de la perdre de n'importe quelle façon possible. Alors, t'avais rien dit, tout enfouit au fond de toi, t'avais bien pris soin de cacher tout ce que tu ressentais pour elle, enfin, t'avais essayer, tu te retrouvais toujours allongée sur sa poitrine ou entre ses jambes pendant une série ou un film, toujours entrain de sentir son parfum dans des accolades amicales, tu te retrouvais à devenir méchante et froide à cause de la peur. T'étais une connasse, est-ce que t'avais honte ? Clairement, un peu. Tu voulais pas la blesser tu voulais juste pas être abandonnée ne pas avoir peur et pour ça tu devais la faire reculer un peu de toi, s'éloigner légèrement, tu voulais peut-être qu'elle te déteste au fond. Tu lui avoue, comme ça, alors qu'elle vient de jouir sur tes draps, alors que tes cuisses sont encore humide et réclament sa chaleur apaisante. Tu la prend dans tes bras, elle est nue, presque ouverte à toi, t'avais juste eut à demander et elle l'avait fait, peut-être que c'était toi qui la rendait folle au fond ? Tu l'avais prise dans tes bras et tu t'étais excusée de ton imprégnation, la chose qu'on ne contrôle pas, son odeur de bonbon à la violette devenait entêtante et t'avais de plus en plus faim d'elle, de son corps. Elle avait l'air heureuse de ton annonce, elle avait l'air de l'avoir attendue longtemps, t'as un air confus sur le visage, tu comprends pas vraiment. En effet, elle avait attendue, longtemps et, toi, t'étais encore plus désolée. « I'm sorry I.. » tu savais pas, tu finis pas ta phrase, coupée par celle d'Eirlys qui te dit qu'elle t'aime, tu sais pas quoi dire, t'as l'air d'un poisson hors de l'eau, t'es pas dans ton élément du tout. Elle t'embrasse, loin de vous la luxure, pourtant tu la veux, tes yeux qui deviennent d'un violet néon, ton loup qui traces des baisers sur sa joue, s'arrête dans son cou pour mordiller, préparant déjà l'impacte, un suçon, deux, un sourire sur tes lèvres et tes mains qui ouvrent les cuisses de la sorcière avec un grognement satisfaisant. Tes lèvres sur son ventre, sur ses cuisses, doucement, des baisers, des suçons, un grognement satisfait, ta bouche qui se pose, doucement, ta langue qui joue avec elle, doucement et de plus en plus vite, fort, tu veux la faire jouir comme ça, t'es bien loin de tes idées noires, ton loup la veut, tout de suite, immédiatement. Une morsure dans sa cuisse quand tu te retires pour la frustrée, le sang dans ta bouche et un sourire sur tes lèvres avant de repartir à l'attaque de sa chaire. T'es plus qu'un monstre de luxure.  
AVENGEDINCHAINS


I'm selfish, impatient and a little insecure. I make mistakes, I am out of control and at times hard to handle. But if you can't handle me at my worst, then you sure as hell don't deserve me at my best.
Revenir en haut Aller en bas

Eirlys Rosebury
the mother
prove it - ft Eirlys Tumblr_p95heecUcn1vq676bo2_500

à philadephie depuis à philadephie depuis : 24/12/2018

pétales tombées pétales tombées : -2

fleurs cueillies fleurs cueillies : 6


faceclaim faceclaim : Katherine langford

crédits crédits : schulyers


occupation occupation : non officially nurse for the rivera, teacher for the lil wizard one

prove it - ft Eirlys Tumblr_p8xg7k9PMo1rlb6iho1_400

Voir le profil de l'utilisateur
message posté :
Ven 4 Jan - 18:56



prove it


Elle te l'avais envie dit. Elle s'était imprégné. Des années que la gamine avait peur de regarder dans les yeux. Gamine de six ans qui se pointe et qui console un bébé à cause d'une crise d'angoisse. Tes parents avait eu une frayeur à cause de ta disparition. Heureusement que les parents de Wolf et Aurora les ont appelé. Tu te souviens du sermon que t'avais reçu, alors que t'avais encore Aurora dans tes bras. T'avais entendu la conversation entre vos parents. Les loups qui s'étaient mis à rire, qui leur avait dit que c'était le destin qui t'avait emmené chez eux. Ils leur avait dit que t'étais sûrement son âme sœur et que t'avais senti sa détresse. Peut-être que c'était ça effectivement. T'avais pas compris à l'époque. Tu la voyais surtout comme une petite sœur à protéger. T'as compris seulement bien plus tard, il y a quelques années seulement. Tu comprenais un peu ses réactions à présent. Pourquoi elle pouvait être douce et l'instant d'après froide et distante. Elle avait juste peur. T'es soulagé quand elle t'a dit pour l'imprégnation, alors qu'elle est désolé. Tu la rassures, tu lui dis que ça faisait un moment que tu attendais ça. Ca n'avait pas l'air de fonctionner, elle à l'air plus désolé qu'autre chose. « I'm sorry I.. » Et t'as dit les mots magiques. T'as dit que tu l'aimais. Parce que c'est vrai. Tu l'aime fort depuis que t'as six ans. Presque vingt ans d'amour, même si ce n'était pas forcément le même tout le temps. Mais t'as pas pu le dire avant. Tu l'aimes si fort. Aurora qui a l'air perdue, alors tu l'embrasse. Un baiser doux et tendre. Sans arrière pensée. Elle prolonge le baiser. Vos lèvres qui se séparent, tu la regardes droit dans les yeux. T'as un sourire quand tu vois ses iris violettes. Son loup qui apparaît. Des baisers sur la joue, dans le cou, mais pas que ça. Des suçons. Des gémissements qui sortent de tes lèvres. Tu fermes les cuisses par réflexe, mais Aurora décide autrement. T'es encore bien trempée et elle ne pouvait que le sentir. Elle descends petit à petit. Ta respiration est irrégulière lorsque ses lèvres sur son tes cuisses. Tu te détends encore plus. Tes jambes qui s'écartent de plus en plus. Un long gémissements que tu ne peux retenir lorsque sa bouche est sur ton intimité. T'es que gémissement et rien d'autre. Tu te cambres, tu bouges tes hanches. « More. Please. More. » Tu sais même pas comment t'arrives à aligner ces quelques mots. Aurora qui te frustre quand elle se retire.T'as un grognement parce que tu veux qu'elle revienne s'occuper de toi. Et tu pousse un autre gémissement. Une main qui attrape un drap, l'autre dans la chevelure de la louve pendant qu'elle te mord. Tu pensais que ça t'aurais fait plus mal que ça. Au contraire, ça te rajoute de l'excitation. Tu sens que ton corps commence à trembler. Tu halètes encore, tu demandes plus. Et elle reviens. Gémissement de plus en plus fort. Ta main dans ses cheveux. Sa langue est magique. Tu te cambres au maximum. Tu jouis. C'est intense. Beaucoup plus fort qu'avec tes doigts. Tu sens le liquide couler le long de tes jambes. Tu la ramène vers toi et tu l'embrasse. « That tongue is great. » Tu ris, tu l'embrasses passionnément. Tes mains qui passent sous le haut de la louve. T'as pas envie d'être la seule personne nue dans cette pièce.
AVENGEDINCHAINS


Would you see me in every sunset and every sunrise, as the sky cries the loss of another day wasted by so many? Would you see me in the stars that fly across the sky, in one last burst of energy as it waves goodbye?
Revenir en haut Aller en bas

Aurora Rivera
the scared one
à philadephie depuis à philadephie depuis : 24/12/2018

pétales tombées pétales tombées : 0

fleurs cueillies fleurs cueillies : 13


faceclaim faceclaim : ariela barer

crédits crédits : artacide, abbey road


occupation occupation : Assistante professeur

prove it - ft Eirlys Tumblr_inline_p1eg2wBO7V1udmlkp_400

Voir le profil de l'utilisateur
message posté :
Ven 4 Jan - 23:37



prove it


T'étais une enfant angoissée et anxieuse, quand t'étais bébé tu refusais de dormir sans Wolf, tu hurlais jusqu'à ce que ton frère te prenne dans ses bras. Tu dormais avec lui depuis que t'étais enfant, quand t'avais mal, quand t'avais peur. Tu dormais même avec lui quand Kai était là, tu t'étais incrusté même s'ils étaient nus, tu t'en foutais tu voulais juste la chaleur de ton frère son odeur, t'avais besoin de lui. T'avais mordu Eirlys, t'avais son sang dans la bouche, tu l'avais fait jouir, elle était tienne, pour toujours, c'était ce que ça voulait dire. T'avais son odeur en effluves, sa jouissance sur le visage t'avais sourit quand elle t'avait embrasser, elle t'aimait, elle t'aimait, elle t'avait dit que ta langue était bien et t'avais ris, doucement, les mains d'Eirlys sous ton haut tu gémis tu couvres aussi ta bouche, t'as honte ? Non, t'as pas honte, tu veux juste pas lui faire plaisir pour l'instant, tes yeux qui redeviennent normaux, tu l'embrasse encore, t'as les cuisses serrées tu sais pas si tu veux aller plus loin. Tu te redresses, danse devant elle en te déshabillant un sourire sur tes lèvres, tu te rapproches en sous vêtement, un rire. « You want to do it yourself ? » Tu demandes, si elle veut le faire, te découvrir, te déshabiller, t'as peur un peu qu'elle n'aime pas ton corps totalement nu, qu'elle n'aime pas tes bourrelets, tes cicatrices, tes vergetures. Tu flippes fort, mais c'est pas si grave n'est-ce-pas ? Elle te dirait si elle t'aimait pas hein ?
AVENGEDINCHAINS


I'm selfish, impatient and a little insecure. I make mistakes, I am out of control and at times hard to handle. But if you can't handle me at my worst, then you sure as hell don't deserve me at my best.
Revenir en haut Aller en bas

Eirlys Rosebury
the mother
prove it - ft Eirlys Tumblr_p95heecUcn1vq676bo2_500

à philadephie depuis à philadephie depuis : 24/12/2018

pétales tombées pétales tombées : -2

fleurs cueillies fleurs cueillies : 6


faceclaim faceclaim : Katherine langford

crédits crédits : schulyers


occupation occupation : non officially nurse for the rivera, teacher for the lil wizard one

prove it - ft Eirlys Tumblr_p8xg7k9PMo1rlb6iho1_400

Voir le profil de l'utilisateur
message posté :
Sam 5 Jan - 18:09



prove it


Aurora avait changé. Elle n'était plus elle-même. Ses iris le montraient. Deux magnifiques iris violettes. Elle laisse parler l'animal, le loup en elle. Sa bouche qui passe sur chaque parcelle de ta bouche. Cette bouche qui te rends complètement folle. Tu hurles, tu gémis, tu jures, tu demandes plus. Cette langue qui est si magique. Tu fermes les yeux pour mieux sentir les sensations. Une mains agrippent le drap, l'autre est dans la chevelure de la louve. Tu cris son nom beaucoup trop fort. Ton corps est tremblant. Tu tires ses cheveux. Elle a réussi à te faire atteindre l'orgasme. Tu as jouis sur elle et t'en a même pas honte. Liquide qui coule encore. Orgasme qui n'est pas complètement terminé. T'es même pas fatigué. T'en veux plus. Tu veux se doigts en toi. Tu veux sentir vos intimités collées l'une a l'autre. Tu veux utiliser tes jouets sur elle. Le reste de la journée allait être longue dans le bon sens du terme. Tu l'as ramène vers toi. Tu l'embrasses. Son visage est encore un peu collant, le liquide encore sur elle. Tu t'en fiches. Ça t'amuse à vrai dire. Tu l'embrasse passionnément, tu l'as félicite de cette langue qui t'a fait beaucoup de bien. Baiser qui est prolongé et Aurora qui serre ses cuisses. Tu passes tes mains son son haut. Tu veux lui arracher ses vêtements Un gémissement qui s'échappe de sa bouche. Tu souris quand tu vois caché sa bouche. Pour éviter que d'autres n'en sortent ? Elle se redresse. Un gémissement de frustration s'échappe de tes lèvres. Tu la veux encore sur tout. Aurora qui se met à danser. Tu souris. Tu la regardes, les jambes légèrement écartées encore bien trempées. Tu pourrais jouir rien qu'en la regardant danser, enlever ses vêtements. T'as envie de te toucher encore. Tu te retiens, mais ça n'empêche pas de bouger ton bassin en même temps. Elle revient vers toi, en sous-vêtement. La plus belle vision que tu ai vu d'elle pour le moment. « You want to do it yourself ? » Ton sourire qui s'agrandit. Tu te redresses, ton bras autour de sa taille pour la ramener vers toi. Tu l'embrasses passionnément. « I'll do it. » Sourire qui est toujours sur ton visage. Tu changes votre, position, te retrouvant au dessus d'elle. Tes mains remontent vers son soutient-gorge. Tu le détache trop facilement, tu le balance à l'autre bout de la pièce. Tu la regardes, tu l'admires durant de longues secondes avant de l'embrasser passionnément. « Your body is perfect. » Sourire qui s'agrandit. Tes lèvres repartent à l'attaque de sa peau. De son cou, de sa poitrine. Tu la mords un peu, tu la marques à cet endroit. Tu relève la tête, tu lui souris. « I love you so much Aurora. » Déclaration sincère. Et tu repars à l'attaque. Tu arrives à son bas ventre. Tu prends ton temps là aussi. Tu embrasses ses vergetures, tu lui montres qu'elle te plaisent, qu'il ne faut pas qu'elle en ai honte. Tes mains à l'intérieur de ses cuisses pour qu'elle puisse les ouvrir, pour qu'ensuite ta bouche fasse son travail. « Tell if there's something you don't like baby. » Tu la regardes avec un petit sourire. T'as pas envie de la forcer à quoi que ce soit. Ta bouche qui repars à l'attaque. Tes lèvres à l'intérieur de sa cuisse. Tu remontes doucement. Tu arrives à son intimités. Coup de langue timide pour voir sa réaction. T'es douce au début. Tu déguste comme si c'était une glace. Puis tu met un peu plus de passion. T'as trouvé ton point faible, tu l'entends gémir, alors tu passes plus de temps à cette endroit. Tu as envie de teste quelque chose. Ta langue est toujours occupée, mais un doigt t'aide. Tu veux voir sa réaction avant d'aller plus loin.
AVENGEDINCHAINS


Would you see me in every sunset and every sunrise, as the sky cries the loss of another day wasted by so many? Would you see me in the stars that fly across the sky, in one last burst of energy as it waves goodbye?
Revenir en haut Aller en bas

Aurora Rivera
the scared one
à philadephie depuis à philadephie depuis : 24/12/2018

pétales tombées pétales tombées : 0

fleurs cueillies fleurs cueillies : 13


faceclaim faceclaim : ariela barer

crédits crédits : artacide, abbey road


occupation occupation : Assistante professeur

prove it - ft Eirlys Tumblr_inline_p1eg2wBO7V1udmlkp_400

Voir le profil de l'utilisateur
message posté :
Dim 6 Jan - 13:07



prove it


T'avais jamais coucher avec personne, t'avais jamais toucher quelqu'un aussi intimement, tu sais pourquoi, tu voulais Eirlys, juste Eirlys, depuis que t'étais gosse c'était elle et seulement elle, tu la voyais dans tes rêves, tu la ressentais dans ta tête, tu voyais sa vie. Elle était devenue tout, ton tout, et ça te faisait peur en fait, parce qu'elle était une autre de tes faiblesses. La peur t'avais fait devenir quelqu'un de méchant et de froid, mais t'étais pas comme ça, t'avais jamais été comme ça, au fond t'étais douce, tu voulais que tout le monde vive la vie qu'ils méritaient d'avoir, tu voulais tellement la paix, l'ordre,tu voulais. Tu rangeais toujours l'appartement parce que tu voulais que toi et Wolf puissiez vivre dans un environnement acceptable que la pauvreté ne soit pas un facteur totalement discriminant, tu refusais le bordel, refusait de vivre comme vous étiez supposer de le faire. Hors de question de voir des cartons de pizza ou des emballages de fast food. Tout était soigneusement ranger, parfois t'avais pas la force alors peut-être c'était possible que le bordel reste, mais généralement ton environnement était parfait tu voulais qu'il soit parfait, aucune fautes de goût, rien, tout était coordonné tout était à sa place la plupart du temps. C'est pour ça que t'engueulais Wolf, tu ne voulais pas correspondre aux stéréotypes comme quoi les Mexicains étaient bordélique et sales, tu ne voulais pas donner satisfaction, jamais. T'avais jamais vraiment laisser tes sentiments prendre le dessus, ton loup, c'était tes sentiments, tes désirs, ton envie, ta libido. C'était pas une créature qui apparaissait comme ça juste pour le fun, le loup c'était tout ce qui était enfouie, tout ce que tu voulais, les instincts animaux qui se réveillaient en toi, ton loup, c'était ça et il était apparu, la louve, elle voulait Eirlys toute entière, sa peau, son sang, elle voulait provoquer sa jouissance, se noyer presque dans cette luxure, dangereuse luxure. Quand tu danses, tu as peur, peur qu'elle te trouve ridicule, peur qu'elle te trouve laide, les cicatrices les bourrelets et les vergetures, t'as peur de ne plus lui plaire. L'Amour, chez les humains ça ne dure qu'un temps, ça faisait quand même un bon dix ans pour Eirlys et toi voir même plus, mais peut-être qu'elle n'aimera plus la personne qu'elle va découvrir sous cette armure, peut-être qu'elle est tombée amoureuse d'autre chose. Sous elle, c'était rapide, intense, t'avais eut un rire, ton soutien gorge qui s'envole à l'autre bout de ta chambre, elle te dit que t'es belle, parfaite, t'as le rouge qui te monte aux joues et t'as un petit sourire, marques d'amour sur ta peau, elle t'aime, elle te le dit elle te le monde. « I love you too. » T'as eut du mal à l'avoué, à le dire à haute voix, c'est si compliqué, comme si c'était un secret un peut trop bien garder. Sa main entre tes cuisses, elle ouvre tes jambes, t'as un petit sursaut, un petit temps d'adaptation, elle te demande de te dire si tu n'aimes pas quelque chose, tu sais pas si t'osera, tu te forcera à lui dire, à l'avouer. Tu hoches juste la tête pour dire que t'as compris. Sa langue contre toi, timidement, tu mords ta lèvre, c'est bizarre, ça chatouille, tu sais même pas trop comment réagir à ça, puis plus fort, tu gémis, fort, ton corps qui se cambre sans que tu lui ait demander son avis, tu te presses plus contre elle, toujours plus. Un doigt, t'as un couinement, tu fronces les sourcils, tu veux pas ça à l'intérieur de toi, sur le reste oui, mais pas à l'intérieur de toi, ça te dérange pas. « I don't want the penetration. » T'ose le dire en rougissant pendant que sa langue s'affaire en corps, tu pourrais jouir, mais c'est pas assez, t'as besoin de quelque chose de plus puissant. « I need something stronger. » T'es rouge écarlate en demandant ça, c'est gênant, affreusement gênant.
AVENGEDINCHAINS


I'm selfish, impatient and a little insecure. I make mistakes, I am out of control and at times hard to handle. But if you can't handle me at my worst, then you sure as hell don't deserve me at my best.
Revenir en haut Aller en bas

Eirlys Rosebury
the mother
prove it - ft Eirlys Tumblr_p95heecUcn1vq676bo2_500

à philadephie depuis à philadephie depuis : 24/12/2018

pétales tombées pétales tombées : -2

fleurs cueillies fleurs cueillies : 6


faceclaim faceclaim : Katherine langford

crédits crédits : schulyers


occupation occupation : non officially nurse for the rivera, teacher for the lil wizard one

prove it - ft Eirlys Tumblr_p8xg7k9PMo1rlb6iho1_400

Voir le profil de l'utilisateur
message posté :
Dim 6 Jan - 20:06



prove it


Tu savais comment était Aurora. Tu savais à quel point elle pouvait être stressée, anxieuse sur certains sujet. Tu savais très bien qu'elle était son rapport avec son corps. Tu le sais parce que tu l'as vu grandir après tout. Même si elle ne te disait pas tout, tu arrivais facilement à le deviner. Tu la trouvais parfaite. Certains non et le lui faisait bien comprendre. Tu avais vu les brimades, les moqueries sur son physique. Tu l'avais défendu, tu l'avais vengé des ses gamins qui n'avaient plus de cerveaux. Tes premiers sortilèges tu les avais lancé sur eux. Aurora était tout simplement parfaite et ils étaient trop stupides et aveugles pour le voir. Tu souris lorsqu'elle danse. Tu souris parce que tu la trouves encore plus magnifique à cet instant. Il y avait quelque chose qui se dégageait en elle, quelque chose qui t'attirais de plus en plus. Ses vêtements qui tombaient. Tes doigts qui s'accrochaient à ses draps. Ton bassin qui roulait un peu. Tu la veux encore, mais elle était beaucoup trop loin. Aurora en sous-vêtements. Tu gardes bien cette images en tête. Cette photo mentale quand tu devras te faire plaisir seule. Est-ce que tu voulais enlever les derniers morceaux de tissus qui se trouvait sur son corps ? Bien évidemment que t'allais le faire. Les bouts de tissus qui avaient rejoint le sol rapidement. T'es douce avec elle. Tu lui rappelles que son corps est parfait ? Tu lui rappelles que tu l'aimes. « I love you too. » Tu souris. Un grand sourire. Un sourire sincère lorsqu'elle te les dit aussi ses mots. Des mots qui sont enfin sorti de sa bouche. Cela a été sans doute difficile pour elle de te l'avouer. Après tout, elle avait tout fait pour ne pas s'imprégner de toi pendant toutes ses années. Elle avait fait attention à ne pas croiser ton regard, alors que ton odeur devait la submerger, la rendre folle. T'as juste ce grand sourire à lui offrir avant de t'attaquer à ses cuisses, à son intimité. Tu es douce, tu es lente. Tu veux qu'elle te dise si quelque chose ne lui va pas. Elle te fait oui de la tête et tu peux commencer. Des baisers sur sa cuisses et ta langue qui commence à jouer, à danser. Tu accélères parce que tu sens qu'elle aimait ça. Tu veux essayer quelque chose d'autre. Un doigt qui s'approche de son intimité. « I don't want the penetration. » Voyage rapide. Tu le retires. Elle aime pas ça, elle te l'a dit donc tu t'arrêtes. Tu ne veux pas l'apeuré, tu veux qu'elle se sente bien. « I need something stronger. » Tu lèves la tête. T'as ce sourire en coin lorsque tu vois ce rouge sur ses joues. Rouge à cause de l'effort, à cause de bien être que tu as pu lui fournir, mais pas que ça. Rouge à cause de la gêne qu'elle pouvait ressentir à cause de ce qu'elle vient de t'avouer. Elle avait besoin de quelque chose de plus fort ? Pas de problème. T'avais apporté ce qu'il faut. Tu prends ton sac qui est au sol, tu cherches dans tous les jouets que tu as pris. Une baguette. Pas très grande. Encore une fois, tu ne veux pas lui faire peur. Juste lui faire du bien. Tu l'allumes. Tu l'as fait passé sur son corps pour qu'elle puisse sentir les vibrations. Jouet qui passe à l'intérieur de ses cuisses, sur son bas ventre. Puis enfin sur son intimité. Tu ne bouges rien, pour voir comme elle réagit. Dès que les gémissements étaient de retour, de plus en plus fort, ta langue a retrouvé sa place sur son intimité. Pendant quelques minutes. Puis tu te mets au dessus d'elle. Intimité contre intimité avec ce jouet qui vibrent de plus en plus fort entre vous. T'en veux en profiter aussi. Tu caresses ses joues avant de l'embrasser. « You are a very good pup Aurora. » Sourire rassurant ton visage. Tu l'embrasses dans son cou, tu laisses encore une trace. Ta bouches sur sa poitrine. Tu pouvais bien t'occuper de tout son corps. Tu joues avec sa poitrine. Tu mord, tu suces, tu lèches. En même temps, tes hanches roules, t'essaient de faire en sorte que le jouet ne bouge pas trop ou du moins bouge pour lui donner un maximum de plaisir. Facile avec la télékinésie, tes mains peuvent s'occupent à se balader sur le reste de son corps.
AVENGEDINCHAINS


Would you see me in every sunset and every sunrise, as the sky cries the loss of another day wasted by so many? Would you see me in the stars that fly across the sky, in one last burst of energy as it waves goodbye?
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
message posté :

Revenir en haut Aller en bas
 

Page 1 sur 1
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 


Outils de modération
 
Sauter vers: